Search:
From the Archive
Muslim Women Can Marry Peaceful Non-Muslim Men
Quranic Terminology: High, Superior, Exalted, Sublime, and Supreme
Job and Fellowship Listing
Fatwas: Part Twenty-Three
Le camp du mal qui soutient le terrorisme (1): Erdoğan
A great German Muslim, God bless him!
About The Previous Article Titled (A Message Addressed to the Egyptian President...)
Fatwas Part Seventy-Nine
The Azharite Sheikh as a Scriptwriter!
Freedom Of Belief
Sharia Comes for the Archbishop
The Introduction to the Book Titled "The Falsehood of Al-Aqsa Mosque of Jerusalem"
Why Do I Write?
EN QUÊT E D'UN SOURIRE
A Message from a Low-Rank Police Officer
Fatwas: Part Forty-Eight
"Ceux qui ont commis des excès dans les terres" (Coran 89:11)
Enjoin Good.....Forbid Evil
Our struggle for religious freedom
Religious freedom and Islamic value of Justice and tolerance
A propos de notre voyage de pèlerinage à La Mecque - III

A propos de notre voyage de pèlerinage à La Mecque - III

 

 

Publié le 2 décembre 2019

Traduit par: Ahmed Fathy

 

 

 

Troisièmement: à propos de l'universalité du pèlerinage: le pèlerinage à la Kaaba à La Mecque est pour toute l'humanité:

1- Supposons qu'un couple de chrétiens coptes orthodoxes, un homme et sa femme, qui sont dévoués à leur religion, ont demandé à effectuer un pèlerinage à la Kaaba à La Mecque. Le résultat sera que leur demande sera refusée par les autorités saoudiennes parce qu'un tel couple déifie Jésus-Christ. En revanche, un homme égyptien sunnite croit en la soi-disant intercession de Muhammad, en effectuer un pèlerinage vers le mausolée qui lui est attribué à Yathreb, et en des mythes tels que Muhammad fut créé à partir de la lumière du Seigneur Dieu, Muhammad fut créé avant Adam, et le monde fut créé uniquement pour l'amour de Muhammad; cet homme sunnite a été accepté pour venir en Arabie saoudite en tant que pèlerin à La Mecque. C'est injuste; lui et le couple copte déifient les mortels; les deux sont polythéistes; cependant, l'homme copte et sa femme qui divinisent Jésus ne sont jamais autorisés à aller à La Mecque en tant que pèlerins; l'homme sunnite est autorisé à aller à La Mecque en tant que pèlerin. Il en va de même pour un homme wahhabite qui a rejoint les terroristes de l'EIIL et un autre homme wahhabite qui a rejoint Al-Qaïda, bien que les deux hommes se soient déclarés prêts à commettre des opérations djihadistes / terroristes partout dans le monde, y compris à La Mecque! Ainsi, les Coptes chrétiens d’Egypte qui font partie des communautés les plus pacifiques de la Terre et qui supportent patiemment d’être traités injustement ne peuvent pas effectuer de pèlerinage à la Kaaba, alors que le pèlerinage est disponible pour tous les "musulmans" qui divinisent les mortels et les choses (c.-à-d.,polythéisme ou incrédulité en termes de principes de foi). ) en particulier pour les gen wahhabites qui ont tendance à commettre des actes de violence (c.-à-d.,polythéisme ou incrédulité en termes de comportement) et à massacrer des personnes innocentes dans le cadre d’assassinats aveugles et d’opérations terroristes. Cette injustice n’a rien à voir avec le vrai islam (c.-à-d., le coranisme).

2- Lorsque nous étions à l'intérieur de la Mosquée Sacrée de la Kaaba, nous avons constaté que la grande majorité des pèlerins étaient (classés du plus grand nombre au moins nombreux) Indiens, Indonésiens, Turcs, Marocains, Africains et Européens. Nous ne pouvions pas nous empêcher de nous demander pourquoi ils n'autorisaient jamais les non-musulmans dans leur pays à venir à La Mecque en pèlerinage s'ils le souhaitaient. Nous voulons dire que le pèlerinage à La Mecque devrait être autorisé aux hindous, aux sikhs, aux bouddhistes, aux chrétiens, aux bahaïs, aux ahmadis et aux israélites pacifiques. Nous voulons dire qu'ils ne commettent jamais d'agression; il en va de même pour la grande majorité des gens "musulmans" pacifiques. Les mécréants en termes de comportement (c.-à-d., de violence, de terrorisme et d'agression) représentent moins de 1% des gens "musulmans" d'aujourd'hui. Bien entendu, les principes de croyance polythéistes des gens "musulmans" qui déifient les mortels ressemblent à ceux des sikhs, bouddhistes, chrétiens, bahaïs, ahmadis, etc. qui divinisent également des mortels de noms différents. La question posée est donc la suivante: pourquoi le pèlerinage est-il autorisé uniquement pour les gens "musulmans"? Ils tombent également dans le piège de l'incrédulité en termes de principes de foi alors qu'ils effectuent un pèlerinage vers l'abomination de Yathreb; c'est-à-dire que le mausolée ou la tombe a été attribué faussement à Muhammad. Personne ne proteste contre un pèlerinage diabolique à Yathreb. Nous espérons qu'un jour, les véritables lois de la charia coranique / islamique seront appliquées un jour en ce qui concerne le pèlerinage. En d'autres termes, les pèlerinages devraient être autorisés pour tous les êtres humains pacifiques, indépendamment de leurs principes de foi et de leurs dénominations.

3- Allah est le seul Seigneur Dieu de toute l'humanité et pas seulement des gens musulmans: "Dieu soit loué, Seigneur des mondes." (1:2). Le Seigneur Unique n'a qu'une seule maison sacrée faite pour tous les êtres humains, à toutes les époques, pour effectuer le pèlerinage qui constitue un devoir religieux pour ceux qui en ont les moyens: "La première maison établie pour l'humanité est celle de Bacca; bienheureuse et guide pour tout le monde." (3:96); "...Le pèlerinage à la Maison est un devoir envers Dieu pour tous ceux qui peuvent faire le voyage..." (3:97); le Seigneur Dieu a ordonné à Abraham d'appeler tous les êtres humains à effectuer un pèlerinage: "Et annonce le pèlerinage à l'humanité. Ils viendront à toi à pied et par tous les moyens de transport. Ils viendront de tous les points lointains." (22:27). Quand les membres de la tribu Qorayish contrôlaient la Kaaba comme s'ils en étaient les propriétaires, le Seigneur Dieu les a décrits comme des mécréants; Sa Maison Sacrée est faite pour tous les êtres humains, dans des conditions de sécurité égales: "Quant à ceux qui ne croient pas et s’éloignent du sentier de Dieu et de la Mosquée Sacrée - que nous avons également désignés pour toute l’humanité, qu’ils y résident ou qu’ils le traversent..." (22:25); "Dieu a désigné la Kaaba, la Maison sacrée, un sanctuaire pour tous les peuples, le Mois sacré, les offrandes et les guirlandes..." (5:97); "Et nous avons fait de la maison un lieu de rassemblement pour les gens et un sanctuaire ... Et nous avons commandé à Abraham et Ismaël: "Sanctifie ma maison pour ceux qui l'entourent, ceux qui s'y cachent, et ceux qui s'agenouillent et prosterné."" (2:125); ainsi, cette signification est répétée dans le Coran. Quand les membres de la tribu Qorayish ont répugné à se disperser du mont Arafat, le Seigneur Dieu leur a dit ce qui suit: "Alors, dispersez-vous là où le peuple se disperse..." (2:199).

4- Comme mentionné ci-dessus, le pèlerinage à la Kaaba est pour toute l'humanité. C'est un devoir religieux universel ou international imposé par Allah à toutes les personnes à qui s'adresse directement le verset suivant: "O peuple! Nous vous avons créé à partir d'un homme et d'une femme, et nous avons créé des races et des tribus afin que vous puissiez vous connaître. Le meilleur parmi vous, aux yeux de Dieu, les plus pieux..." (49:13). Cela signifie que tous les êtres humains sont frères et ont un seul père et une seule mère (c.-à-d., Adam et sa femme) malgré leurs langues et leurs couleurs différentes; ils devraient apprendre à se connaître pacifiquement et à ne pas se combattre; le meilleur endroit et le meilleur moment pour se connaître pacifiquement sont pendant le Hajj à la Kaaba (un sanctuaire de sécurité et de paix créé par Allah pour toute l'humanité) au cours des quatre mois sacrés. Tous sont unis dans la paix et la sécurité; c'est-à-dire l'islam en termes de comportement pacifique.

5- La racine du problème est que la plupart des gens ne connaissent pas les deux types d’islam (c.-à-d., en termes de comportement et de croyance). En termes de comportement, l'islam est un comportement pacifique; cela peut être jugé par d'autres; tous les gens pacifiques sont des gens musulmans au comportement manifeste lorsqu'ils traitent avec des gens indépendamment de leurs principes de foi ou de leurs dénominations différentes qui ne sont jugés que par le Seigneur Dieu: "Dites: "Notre Dieu, créateur des cieux et de la terre, connaissant tous les secrets et les déclarations Vous jugerez entre vos serviteurs en ce qui concerne leurs divergences."" (39:46). En termes de croyance, l'islam est monothéisme; c'est-à-dire consacrer le cœur, l'âme et la religion au Seigneur Dieu, lui obéissant volontiers seulement dans la soumission: "Dites: "Mes prières et mes actes de culte, ainsi que ma vie et ma mort, sont consacrés à Dieu, le Seigneur des mondes. Aucun associé à Lui. Il m'a donc commandé, et je suis le premier de ceux qui se soumettent." (6:162-163). Bien sûr, les vrais croyants monothéistes doivent adhérer aux deux types d’islam (c-à-d.,en termes de comportement pacifique et de croyance monothéiste): "O vous qui croyez! Entrez dans la paix, de tout coeur, et ne suivez pas le les traces de Satan; il est pour vous un véritable ennemi." (2:208). Les pieux qui hériteront de la vie éternelle au Paradis associent les deux significations de l’islam (c.-à-d., en termes de paix et de monothéisme), et leur Paradis dans l’Au-delà est appelé le Maison de la Paix, récompense de leurs bonnes actions: "Pour eux c'est la Maison de la Paix avec leur Seigneur, et Il est leur Allié - à cause de ce qu'ils faisaient." (6:127). Malheureusement, la grande majorité des êtres humains, qui appartiennent à l'islam en termes de comportement pacifique, appartiennent à l'égarement ou au polythéisme en termes de principes de foi: "Et la plupart d'entre eux ne croient en Dieu que dans le polythéisme." (12:106); ils auraient égaré Muhammad lui-même s’il leur obéissait: "Si vous obéissiez à la plupart de ceux qui sont sur terre, ils vous détourneraient du sentier de Dieu. Ils ne suivent que des hypothèses, et ne font que conjecturer." (6:116); Muhammad n'aurait jamais pu convaincre une telle majorité polythéiste, de son époque en Arabie, de croire en Allah au sein du monothéisme: "Mais la plupart des gens, malgré tout votre empressement, ne sont pas croyants." (12:103). Dans le même temps, une minorité d’êtres humains de toutes les époques fera partie des habitants du Paradis qui sont de deux types: les Précurseurs et les Membres de droite ont respectivement mentionné ici: "Une foule d’anciens. Et un petit groupe de les retardataires." (56:13-14); "Une foule d'anciens. Et une foule de retardataires." (56:39-40). L’application des lois de la charia coranique / islamique est liée aux droits de l’homme selon leur comportement manifeste et jamais selon qu’ils cherchent dans les âme / les cœur des personnes pour remettre en question leur foi. Quant à la croyance en Allah en polythéisme ou en monothéisme, c’est à Allah de juger et non aux êtres humains. En règle générale, les gens diffèrent par leurs religions et leurs principes de foi; chaque groupe se considère comme ayant la vérité et considère les autres comme des mécréants. C'est pourquoi, au Jour Dernier, le Seigneur Omniscient Dieu est le Seul à pouvoir juger toute l'humanité et à régler ses disputes et ses différences de religion: "Dites: "Notre Dieu, créateur des cieux et de la terre, connaissant tous les secrets et les déclarations Vous jugerez entre vos serviteurs en ce qui concerne leurs divergences."" (39:46). Ce sens est répété plusieurs fois dans le texte coranique.

6- Les compagnons de Muhammad ont illustré à la fois le type d'islam en termes de comportement pacifique et en termes de conviction monothéiste; beaucoup d’entre eux étaient aussi des exemples d’incrédulité / polythéisme. Les compagnons sont les contemporains qui ont vécu à la même époque et au même endroit; c'est pourquoi Muhammad est décrit dans le Coran comme le compagnon des incroyants et des polythéistes arabes (voir 34:36, 53:2 et 81:22). En conséquence, les Arabes polythéistes étaient également des compagnons de Muhammad. Il existe plusieurs types de ses compagnons à Yathreb: les Précurseurs, ceux qui mêlaient de bonnes actions à de mauvaises, les hypocrites franches et ceux qui pratiquent l'hypocrisie avec ténacité et cachent leur incrédulité et qui n'ont jamais été reconnus comme hypocrites par Muhammad (voir 9:97-102). Les hypocrites qui sont morts en tant que tels entreront dans les niveaux inférieurs de l'Enfer. Bien sûr, les deux types d'hypocrites (manifestes et secrètes) à Yathreb qui vivaient autour de Muhammad étaient des gens pacifiques en termes de comportement et ils n'ont jamais eu recours à la violence ni levé les armes; c'est pourquoi ils ont acquis leur citoyenneté dans la cité-état Yathreb, basée sur le Coran. Certains compagnons à Yathreb croyaient au comportement pacifique mais pas au monothéisme et jouissaient de la liberté de religion offerte par le Coran; ceci est déduit de ce contexte coranique descendu peu de temps avant la mort de Muhammad: "O vous qui croyez! Le vin, le jeu, les mausolées et la divination sont des abominations de Satan. Evitez-les pour que vous puissiez prospérer. Satan veut provoquer le conflit et la haine parmi vous à travers le vin et le jeu, et vous empêcher de vous souvenir. Obéissez à Dieu et obéissez au Messager, et méfiez-vous. Si vous vous détournez, sachez que le devoir de Notre messager est de communiquer clairement." (5:90-92). Bien sûr, il y avait des Arabes polythéistes dont le comportement agressif et le déclenchement de guerres contre Yathreb impliquaient de s'engager dans des tentatives militaires d'autodéfense (voir 2:190-194 et 2:217). Les Arabes belligérants aimaient se piller les uns les autres. C'était la culture dominante transformée en une religion polythéiste par des membres des tribus Qorayish dont les troupes militaires ont attaqué Yathreb à plusieurs reprises pour terroriser des croyants pacifiques. Lorsque l'appel islamique pacifique a finalement prévalu, la plupart des Arabes, y compris la tribu des Qorayish, sont entrés dans la religion de la paix (c.-à-d., l'islam en termes de comportement pacifique); cela est considéré comme une victoire dans le Coran: "Quand viendront la victoire et le triomphe de Dieu. Et vous verrez les gens entrer dans la religion de Dieu en multitudes. Célébrez ensuite la louange de votre Seigneur et recherchez Son pardon. Il est l'Qccepteur de la repentance." (110:1-3). Muhammad, bien sûr, n'avait aucune mesure d'omniscience; il n'a jamais su si de telles multitudes se convertissaient à l'islam en termes de foi dans leur âme ou non; il n'a vu que leur adhésion à la coexistence pacifique. 

7- Pendant les guerres de Qorayish contre Muhammad, cette tribu a empêché Muhammad et les premiers croyants (des gens pacifiques) de pèleriner: "Ce sont eux qui ont mécru, vous ont exclu de la Mosquée Sacrée et ont empêché l'offrande d'atteindre sa destination..." (48:25). Nous devons garder à l'esprit que les compagnons de Muhammad à l'époque comprenaient des hypocrites manifestes et secrètes, les Précurseurs, ceux qui mêlaient bonnes actions et mauvaises, et ceux qui a commis de péchés comme boire du vin, le jeu et les actes polythéistes. Il n’existe aucun commandement coranique visant à les empêcher de se rendre en pèlerinage à La Mecque. Au contraire, le Seigneur Dieu a prédit leur pèlerinage plus tard: "Dieu a concrétisé la vision de son messager: "Vous entrerez dans la Mosquée Sacrée, si Dieu le veut, en sécurité, la tête rasée ou les cheveux coupés, sans craindre. Il savait ce que vous ne saviez pas et a d'ailleurs accordé une victoire imminente."" (48:27). Cela signifie que le pèlerinage à la Kaaba est destiné à tous les peuples pacifiques (c.-à-d., ceux qui adhèrent à un comportement pacifique), quels que soient leurs principes de foi et leurs dénominations.

8- Les mécréants en termes de comportement (c.-à-d., les agresseurs et ceux qui recourent à une violence injustifiée) sont ceux qui doivent être empêchés d'approcher de la Mosquée Sacrée de la Kaaba; leur agression injustifiée les rend pollués par le péché. Cela est mentionné dans ce verset coranique s'adressant à Muhammad et aux ses compagnons alors qu'ils contrôlaient La Mecque: "O vous qui croyez, les polythéistes sont pollués, alors laissez-les ne pas s'approcher de la Mosquée Sacrée après cette année..." (9:28).

9- Dans le paragraphe susmentionné, nous savons que la description de l’incrédulité ou de mécréance s’applique à ceux qui contrôlent la Kaaba tout en empêchant des personnes pacifiques d’entrer à La Mecque pour effectuer le pèlerinage: "Quant à ceux qui ne croient pas et s’éloignent du sentier de Dieu et de la Mosquée Sacrée - que nous avons également désignés pour toute l’humanité, qu’ils y résident ou qu’ils le traversent..." (22:25). D'autres mécréants sont des agresseurs qui commettent des actes de violence à La Mecque et à la Kaaba: "O vous qui croyez, les polythéistes sont pollués, alors laissez-les ne pas s'approcher de la Mosquée Sacrée après cette année..." (9:28). Dans la longue histoire de la Kaaba avant et après la descente du Coran, ce sont principalement les Arabes qui ont violé le caractère sacré de la Kaaba et étaient des bandits et brigands qui attaquaient, volaient et massacraient les pèlerins se rendant à La Mecque ou à leur patrie. Ces Arabes pécheurs ne faisaient pas partie de la grande majorité des êtres humains pacifiques autorisés à effectuer un pèlerinage.

10- Enfin, l’appel au pèlerinage à la Kaaba (seul sanctuaire désigné par Allah sur la Terre) s’adresse à tous les peuples de toutes les époques, quelles que soient leur religion et leur dénomination, dans la paix et la sécurité; c'est-à-dire que les pèlerins doivent adhérer à un comportement pacifique afin de maintenir la sécurité. Les pèlerins se rencontrent dans la paix et la sécurité préservées au point que les disputes sont interdites pendant l’état d’Ihram afin de permettre aux gens de se connaître lorsqu'ils consomment la viande d’animaux sacrifiés tout en contemplant le Seigneur Dieu. Les pèlerins devraient retourner dans leurs pays d'origine en toute sécurité après une si grande expérience spirituelle. Ils peuvent être guidés par cette expérience de l’islam en termes de comportement pacifique pour atteindre l’islam en termes de foi (ou soumission au Seigneur Dieu dans le monothéisme et la dévotion).

 


The views and opinions of authors whose articles and comments are posted on this site do not necessarily reflect the views of IQC.