Search:
From the Archive
Fatwas Part Fifty-One
Is There a Minimum Level of Faith and Good Deeds to Enter Paradise in the Hereafter?
Fatwas Part One-Hundred-and-Four
Analysis of Morsi Speech to the UN
Atheism Is A Myth – (3) More about the Features of the Leader of all Atheists: Moses' Pharaoh
The Reason behind this Quranic Emphasis on the Israelites
The Real Source of Danger Regarding the Massacre That Occurred in Two Mosques in New Zealand
How Further Radicalization of Egypt in Post-Mubarak Era Can be Prevent
Defending the Prophet Mohammed against offenders
Le Centre coranique international Dénonce l'Arrestation de l'écrivain coranique yéménite M. Abdul-Wahab Al-Nawary par les Houthistes
Pondering on this Quranic Verse Which Is Mostly Misunderstood "Muhammad the Messenger of God And Those with him..." (48:29)
Envy Is a Dangerous Heart Disease
Fatwas: Part Forty-One Issued by: Dr. Ahmed Subhy Mansour, translated by: Ahmed Fathy
From Niqab to Decapitated Heads
Islam: religion of peace
The Axis of Evil which Supports Terrorism in our Modern Era (4): The Najd Region in Saudi Arabia
Quranic Terminology: Covenant and Pledge
Ponderings on the Quranic Chapter 69
How could fanatic Sunni scholars distort the Islamic value of peace?
Center for Democracy & Human Rights in Saudi Arabia Newsletter Message
Afin de sauver ce qui peut être sauvé: Nous disons ce qui suit à propos de Mohammed Ibn Salman maintenant

 

Afin de sauver ce qui peut être sauvé: Nous disons ce qui suit à propos de Mohammed Ibn Salman maintenant

 

Publié le 3 décembre 2018

Auteur: Dr. Ahmed Subhy Mansour

Traduit par: Ahmed Fathy

 

 

Introduction:

 Notre cher ami, le journaliste et écrivain égypto-norvégien M. Mohammed Abdel-Meguid, a récemment publié sur notre site Web du coranisme (www.ahl-alquran.com) un article en arabe intitulé "Pour ces raisons, j'exhorte le prince héritier saoudien, Mohammed Ibn Salman, à se suicider!". Dans cet article, M. Abdel-Meguid mentionne trente raisons; il écrit également sur ses bonnes relations avec le roi saoudien, Salman Ibn Abdul-Aziz, avant même qu'il ne devienne le roi d'Arabie saoudite. En réponse à M. Abdel-Meguid, nous écrivons cet article que vous lisez actuellement.

 

D'abord:

1- Nous avons subi de graves persécutions à cause de l'ambassade d'Arabie saoudite au Caire, en Egypte; cela a commencé en 1985 et s'est poursuivi même après notre départ de l'Egypte en 2001. Les membres de notre famille et d'autres coranistes ont payé le prix alors que Moubarak servait l'Arabie saoudite en persécutant les coranistes. En tant que penseur et écrivain pacifique réformiste, nous n’avons pas attaqué l’Arabie saoudite au cours de la période 1989-2007, car nous ne prenons pas les choses personnellement. En outre, nous nous attendions et espérons que les réformes préconisées par le regretté penseur réformiste Nasser Al-Said seront appliquées en Arabie saoudite. Nous avons déjà écrit sur l’importance vitale de l’élimination du fardeau du wahabisme afin que l’Arabie saoudite devienne progressivement un royaume constitutionnel. Avant de quitter l’Egypte en octobre 2001 (c.-à-d., quelques semaines après les attentats du 11 septembre), nous avons rédigé notre livre intitulé "Les mouvements de l’opposition wahabite dans le royaume d’Arabie saoudite au XXe siècle", et nous avons envoyé  une copie  (en arabe) de ce livre à l'ambassadeur d'Arabie saoudite à Washington, M. Bandar Ibn Sultan, et nous avons annexé une lettre à notre livre l'informant du fait qu'il est grand temps que l'Arabie saoudite obtienne débarrassé de l'alliance conclue en 1745 entre le prince M. Ibn Saoud et le cheikh M. Ibn Abdul-Wahab. La réponse de l'envoi de cette lettre et de ce livre a été une persécution accrue infligée aux membres de notre famille en Egypte, car le régime de Moubarak tenait à plaire aux dirigeants saoudiens. Pourtant, nous n'avons pas attaqué l'Arabie Saoudite à l'époque. Pourtant, nous avons commencé à attaquer l'Arabie saoudite avec colère en 2007 lorsque des membres de notre famille en Egypte ont été incarcérés et torturés par le régime de Moubarak, sous les ordres directs de l'ambassade saoudienne au Caire.

2- Quand Ibn Salman a émergé sur la scène politique en Arabie Saoudite, nous avons commenté ses démarches et décisions dans notre livre intitulé "Un témoin des premiers mois du pouvoir du prince héritier saoudien Ibn Salman (oct.-déc. 2017)" (trouvé en français sur ce lien:   http://www.ahl-alquran.com/arabic/book_main.php?main_id=131). Notre émission sur YouTube intitulée "Moments coraniques" (dont les épisodes sont sous-titrés en anglais) a été notre réaction à l'accord conclu entre Donald Trump et King Salman sur la création d'un centre de "modération" pour introduire la réforme religieuse en Arabie saoudite (voir notre article en anglais). , intitulé "Moments coraniques": Notre émission YouTube en réponse au soi-disant centre de modération saoudien", rouvé en anglais sur ce lien:: http://www.ahl-alquran.com/English/show_article.php?main_id=16657) et nous avons l'intention de produire plus de 1000 épisodes de cette émission sur YouTube. Jusqu'à présent, nous avons publié plus de 540 épisodes, dont des épisodes spéciaux sur Ibn Salman. Nous avons également écrit plusieurs articles sur le retrait de l'Etat saoudien de la carte du monde dès que possible et sur la libération de la Mecque et de la mosquée sacrée Kaaba du contrôle saoudien.

3- Nous avons changé notre position maintenant, car il est maintenant clair pour nous que l'effondrement de l'Arabie Saoudite entraînera les points suivants.

3/1: Si l’Arabie saoudite s’effondre, l’Iran sera la plus grande puissance. L’Iran avec sa religion chiite, son sens de la supériorité et sa haine profondément enracinée à l’égard des Arabes sunnites n’aura jamais pitié de ces Arabes. L’Iran présume qu’il possède le Golfe perse et tous les territoires et le pétrole qui l’entoure. L’Iran est le protecteur des chiites en Syrie, en Irak et dans les monarchies du Golfe. Bien sûr, à de nombreuses reprises, l’Iran a tiré des gains de la folie de la politique étrangère saoudienne lorsque l’Arabie saoudite s’est immiscée en Syrie, au Liban, en Irak et au Yémen. En fait, l’Iran a étendu son influence dans les pays situés aux frontières saoudiennes. L’Iran a assiégé l’Arabie saoudite. Les Iraniens souhaitent ardemment contrôler la région du Hedjaz, où se trouvent La Mecque et Médine, et si cela se produit, l’Iran se vengera de l’Arabie saoudite et de son wahabisme; Les chiites n'oublient jamais que les terroristes wahabites ont attaqué et détruit plusieurs fois les lieux saints chiites en Irak.   

3/2: Si l’Arabie saoudite s’effondre, les autres régimes faibles s’effondreront au sein des monarchies du Golfe perse. Cela incitera certainement l’Iran chiite à envahir ces pays pour élargir son territoire en annexant plus de terres.

3/3: Lorsque l'Iran deviendra une puissance régionale, cela lui fera face à un autre rival de l'Iran; c'est-à-dire la Turquie. En fait, la haine entre l’Iran et la Turquie remonte à la rivalité et aux guerres du XVIe siècle entre la Perse (dirigée par Shah Ismail) et les Ottomans. Les imams chiites d’Iran répètent à présent les ambitions des Safavides; ils sont fiers de l'histoire de leurs ancêtres chiites persans. Erdoğan de Turquie souhaite maintenant faire revivre le rôle des Ottomans dans la région; il est passionné par l'histoire des Ottomans. L'Arabie saoudite contrôle les régions du Najd, du Hejaz et d'Al-Ahsa (une région riche en pétrole). Si une lutte armée opposait l'Iran et la Turquie, les Arabes et les Kurdes de la région en paieraient le prix et des millions de victimes vont souffrir.

3/4: Les membres de la famille royale saoudienne et les familles aisées qui les servent ressemblent à des souris qui quittent le navire en perdition d'Arabie saoudite; ils vont fuir vers leurs avoirs, leur argent et leurs palais en occident; ceux qui paieront le prix si l'Iran annexait l'Arabie et combattait contre la Turquie seraient des peuples faibles et pacifiques (d'Egypte, d'Afrique du Nord, du Bangladesh, du Pakistan et de l'Inde) qui travaillaient au sein de l'Arabie saoudite et des monarchies du Golfe; ils risquent de perdre la vie dans une guerre qui n’a rien à voir avec eux; leur seule erreur était de quitter leur pays d'origine pour chercher un emploi et fournir de l'argent pour subvenir aux besoins de leurs familles.

3/5: Josip Broz Tito, dirigeant politique et président communiste yougoslave, a présenté l'idéologie communiste adoptée par la Serbie, la Croatie et la Bosnie-Herzégovine. Après l'effondrement du communisme, la Yougoslavie s'est désintégrée et des guerres civiles et des massacres ont suivi. Si l’Arabie saoudite s’effondrait, la situation serait pire que celle de la Yougoslavie pour les raisons suivantes.  

3/5/1: L’ancienne Yougoslavie n’avait pas à ses frontières d’ennemis susceptibles de tirer profit de la guerre civile en cours; Au contraire, les Européens ont souhaité et réussi à mettre fin à cette guerre civile afin qu'elle ne cause pas beaucoup de dommages aux pays européens. Les choses sont différentes en Iran et en Arabie Saoudite; L’Iran saisirait l’occasion d’une éventuelle guerre civile qui détruirait les Arabes (y compris les Arabes chiites). L’Iran déteste beaucoup les Arabes parce que ceux-ci ont provoqué l’effondrement de l’empire persan il ya 14 siècles, lorsqu’ils ont envahi la Perse.

3/5/2: La religion de la Yougoslavie était le communisme; pourtant, le communisme n'était pas un élément profondément enraciné dans la culture de l'Europe et de l'Occident en général; c'est pourquoi il a été facilement oublié. Ce n'est pas le cas avec la religion sunnite et la religion chiite; les deux religions sont fermement enracinées dans le cœur de millions d'adeptes; dans les deux religions, l'histoire se confond avec les principes de la foi et les lois de la charia; l'histoire des chiites et des sunnites (jusqu'à maintenant) est remplie de massacres (par exemple, le massacre de Karbala commis par des sunnites contre des chiites; les chiites qarmates ont massacré des pèlerins sunnites à un moment donné) et le désir de se venger; cette lutte ne se terminera pas tant que les membres du clergé chiite et sunnite contrôleront et domineront l’esprit des millions de personnes. Cela signifie qu'une guerre civile est le résultat inévitable (parmi plusieurs autres résultats et luttes) de l'effondrement de l'Arabie saoudite et des monarchies du Golfe.  

3/5/3: Les Etats-Unis et l’Occident se sont opposés aux Serbes et aux Croates et ont sauvé des musulmans là-bas; les Etats-Unis et l'Europe ont fait de leur mieux pour faire cesser la guerre civile en Yougoslavie et ont sacrifié les profits résultant de la vente d'armes aux parties à cette guerre civile. Cela ne sera jamais le cas au Moyen-Orient; si une guerre civile s'y déroule, il sera très difficile de désamorcer cette crise; les Occidentaux supposent qu'il est normal de laisser / aider les Arabes à se battre et à se tuer. L'Occident, dans ce cas, vendra facilement des armes à toutes les parties impliquées dans cette guerre civile; les Arabes pourraient-ils blâmer l'Occident ou se blâmer eux-mêmes dans ce cas?! Les Occidentaux voudront faire d’énormes profits en vendant des armes obsolètes et en laissant les Arabes acheter de nouvelles armes fabriquées en Occident, car les Occidentaux voudraient essayer ces armes contre les victimes arabes (rappelons-nous de l’invasion américaine en Irak et comment les Américains ont essayé de nouvelles armes là-bas).

4- La lutte religieuse entre les hommes chiites et les hommes sunnites ne sera pas la seule lutte; la lutte tribale sera pire en Arabie; rappelons-nous que lorsqu'il a formé son royaume saoudien, Abdul-Aziz Al-Saud a annexé plusieurs régions telles que le Najd, Al-Ahsa et les régions du sud, près du Yémen; chaque région a ses tribus qui détestent les membres de la famille saoudienne comme leurs ennemis et cherchent à se venger. Une fois que l’Arabie saoudite s’est effondrée, des guerres civiles vont éclater entre ces tribus dans plusieurs régions d’Arabie; de telles guerres civiles seront incitées et perpétuées par l'Iran, Israël et l'Occident, ainsi que tous ceux qui savent que de telles guerres civiles serviront leurs intérêts.

5- Rappelons-nous que les pays avancés n'ont ni ami permanent ni ennemi; ils n'ont que des intérêts permanents; Cela signifie qu'une fois que les Etats-Unis, l'Iran et Israël se seront mis d'accord pour diviser le pétrole du Golfe, l'Arabie Saoudite et les autres monarchies du Golfe s'effondreront et seront supprimés de la carte du monde. Parvenir à un tel accord est une très forte possibilité pour l’avenir. La tragédie de l'assassinat de Jamal Khashoggi a clairement montré l'opportunisme et le pragmatisme de la Turquie, des Etats-Unis et de l'Occident; c’est-à-dire que nous voulons dire que toutes les parties savaient que Khashoggi était sur le point d’être assassiné et elles étaient au courant de son entrée dans le consulat saoudien en Turquie; ils ne l'ont jamais mis en garde contre le meurtre, car toutes les parties désiraient embarrasser l'Arabie saoudite et tirer de gains de l'assassinat de Khashoggi. C’est ce qui se passe actuellement alors que plusieurs pays menacent l’Arabie saoudite.

6- La tragédie de l'assassinat de Khashoggi est une grande; pourtant, la tragédie d'Ibn Salman est encore plus grande; il est un jeune homme qui a émergé soudainement sur la scène politique du royaume saoudien et il a audacieusement brisé la politique saoudienne typique consistant à conspirer en secret et à entretenir de bonnes relations avec la plupart des pays. Son grand-père, le roi Abdul Aziz al Saoud, a refusé d'utiliser ses troupes pour annexer le Yémen à son royaume saoudien après avoir vaincu le souverain yéménite. il ne voulait pas sombrer dans le bourbier yéménite. En revanche, Ibn Salman a lancé sa guerre contre le Yémen sans aucune raison; il a assiégé le Qatar sans aucune raison; il a incarcéré le Premier ministre libanais sans aucune raison; il a commandé l'assassinat de Khashoggi dans le consulat d'Arabie Saoudite en Turquie; il a assassiné un journaliste qui travaillait pour le Washington Post, le journal le plus puissant du monde, dans un pays qui déteste le royaume saoudien; c'est-à-dire la Turquie. Ibn Salman a envoyé un groupe d'assassins wahabites pour assassiner Khashoggi et ils se sont révélés; lorsque le scandale a frappé l'Arabie saoudite, Ibn Salman a proposé des données et une défense inégalées par quiconque dans le monde; il ne respecte jamais l'intelligence des autres. Apparemment, les consultants d’Ibn Salman sont des personnes jeunes, inexpérimentées, serviles et obséquieuses qui ne comprennent jamais comment traiter les relations internationales saoudiennes; ils agissent comme si les peuples du monde entier étaient des «sujets» des membres de la famille royale saoudienne. C’est la raison pour laquelle l’assassinat de Khashoggi - c’est-à-dire un homme - a une influence négative plus grande par rapport au massacre de centaines de milliers de personnes au Yémen; son assassinat a ravivé les sentiments detout le monde face à la tragédie du Yémen; son assassinat a mis en jeu l'avenir du troisième Etat saoudien actuel; L'Arabie saoudite se trouve actuellement dans le goulet d'étranglement.

7- En effet, réfléchir aux conséquences désastreuses de l'effondrement de l'Arabie Saoudite nous a amené à reconsidérer certaines de nos opinions et à changer notre position.

 

Deuxièmement:

  Contrairement à notre cher ami M. Abdel-Meguid, nous ne conseillons pas à Ibn Salman de se suicider; nous lui donnons plutôt quelques conseils dans les points suivants.

1- Le monde entier concentre son attention sur Ibn Salman; chacun dans le monde entier fera attention à tout ce qu'il dira. C'est sa chance de revendiquer l'entière responsabilité du meurtre de Khashoggi et de remédier à ce grave péché en présentant les éléments suivants, selon les recommandations de son père, le roi Salman Ibn Abdul-Aziz.

1/1: L'Arabie saoudite doit mettre en œuvre et appliquer la vision réformiste du défunt Khashoggi; c'est-à-dire que l'Arabie saoudite doit être transformée en un royaume constitutionnel; cette transition démocratique prendra plusieurs années pour que la culture de la démocratie se propage en Arabie saoudite et que le mécanisme démocratique y soit établi dans le cadre de l'introduction de réformes religieuses, éducatives et législatives.

1/2: Pour prouver ses bonnes intentions, Ibn Salman devrait promulguer des décrets concernant ces points.

1/2/1: Un conseil officiel pour la transition démocratique doit être formé et porter le nom de Khashoggi afin que des réformes religieuses, éducatives et législatives soient introduites; l'un des fils de Khashoggi devrait être le président d'honneur d'un tel conseil.

1/2/2: L'Arabie saoudite doit libérer de ses prisons tous les prisonniers politiques et incarcérés pour avoir exprimé leurs points de vue. Ils doivent être indemnisés pour maltraitance et incarcération; les plus qualifiés d'entre eux doivent rejoindre le conseil pour la transition démocratique en tant que membres. L'Arabie saoudite doit publier et proclamer une charte de la liberté religieuse pour tous sur un pied d'égalité; cela soulagera l'Arabie saoudite du fardeau lourd et coûteux de la protection du wahabisme dans le monde entier. En passant, la liberté de religion absolue est un principe coranique fondamental; la mission d'un Etat n'inclut pas de "guider" les gens pour les faire entrer au Paradis dans l'Au-delà; la guidance est une liberté personnelle et individuelle; le Seigneur Dieu affirme dans le Coran que ceux qui se sont guidés le sont pour leur propre bien et que ceux qui se sont égarés le font à leur propre détriment. Le Seigneur Dieu est Celui qui jugera tous les êtres humains (en ce qui concerne leur foi et leurs actions) au Dernier Jour.
1/2/3: Le siège du Qatar doit cesser immédiatement et l'Arabie saoudite doit entretenir de bonnes relations avec le Qatar.
1/2/4: La guerre en Arabie au Yémen doit cesser immédiatement. la communauté internationale doit intervenir pour régler les différends entre toutes les parties impliquées dans cette guerre et offrir des compensations aux victimes de cette guerre injuste, en particulier les enfants et leurs familles.

Enfin:

 

 

1- Ce n'est pas faux que les gens se trompent et commettent des erreurs. Ce qui est vraiment très faux, c'est de continuer à faire les mêmes erreurs. Le Seigneur Dieu dit ce qui suit dans le Coran: "Dis:" O mes serviteurs qui ont transgressé contre eux-mêmes: ne désespérez pas de la miséricorde de Dieu, car Dieu pardonne tous les péchés. Il est vraiment le Pardonneur, le Clément. "Et tournez-vous vers votre Seigneur et soumettez-vous-le avant que le supplice ne vienne vous tourmenter. Dans ce cas, vous ne serez pas secourus. le tourment vient sur toi soudainement, alors que tu n'es pas au courant." (39:53-55).

2- Si Ibn Salman reconnaissait son erreur et faisait amende honorable en prenant des mesures correctives, le monde entier le pardonnerait et il gagnerait l'opinion publique à ses côtés. De cette façon, Ibn Salman sortira lui-même et son royaume du goulet d’étranglement; En outre, il sera le tout premier dirigeant du Moyen-Orient à reconnaître ses erreurs et à se faire amende honorable.

3- Ibn Salman est un jeune homme qui a fait ses premiers pas dans sa carrière politique. C'est typique et on s'attend à ce qu'il fasse des erreurs; pourtant, réparer est nécessaire et très important; sinon, les conséquences seront inévitables. "Vous vous souviendrez de ce que je vous dis, alors je confie mon cas à Dieu. Dieu est observateur des serviteurs.""(40:44).


The views and opinions of authors whose articles and comments are posted on this site do not necessarily reflect the views of IQC.