Search:
From the Archive
Empowering Fahmi Hawidi
From Rock Bottom…To The Lowest Of The Low…Grief O My Heart
Christian Copts in Egypt Will Continue to Be Massacred since There Are Those Who Benefit from Such Massacres!
Wasting the fast of Ramadan
Sharia Legislations and Rituals
International Criminal Court acknowledges complaint filed against Bush
Please Say: (My Brethren/Brother in Humanity) and Never Say: (My Brethren/Brother in God)!
The Timing of the Fasting Month of Ramadan: The Introductory Article
English Fatwas : Part one:
Walls erected between the Quran and us
Missed Opportunity: The Politics of Police Reform in Egypt and Tunisia
We Declare in Public Our Happiness and Satisfaction with Our Sons and Daughters the Quranists
Nothing New Under the Sun of the Countries of the Muhammadans from the Era of Bajkam to the Era of Kaddafi
Bin Laden’s Festival
The So-Called 'Quranic' Schools in Tunisia Which, In Fact, Undermine and Disbelieve in the Quran
Video Aljazeera/CNN:Swiss espionage/UN violations with Col.Elghanam
Why Using the Word "Islamophobia" is Misleading
Quranic Terminology: Conceal (3)
Wearing of the Veil - Part 2
This Cursed Hadith of the So-Called Five Pillars of Islam
Le prince héritier Ibn Salman assisterait-il à l'effondrement de son royaume saoudien?

 

Le prince héritier Ibn Salman assisterait-il à l'effondrement de son royaume saoudien?

Publié le 27 octobre, 2017

Traduit par: Ahmed Fathy

 

Introduction:

1- Ibn Salman a reçu le consentement du président américain - le parrain du royaume saoudien - pour être nommé le nouveau roi très prochainement. Le discours d'Ibn Salman a inclus le fait de parler de l'islam soi-disant «modéré» et il est adressé à l'Europe et aux États-Unis - comme si une sorte d'excuse pour les bains de sang provoqués par le wahhabisme là. Ibn Salman s'adresse obséquieusement à l'Occident en parlant d'énormes projets économiques à l'intérieur du royaume saoudien qui permettront aux investisseurs et aux experts occidentaux de gagner beaucoup d'argent.

2- Pourtant, Ibn Salman n'a aucune garantie de monter facilement au pouvoir; personne ne peut ignorer la fureur des principaux piliers de la famille royale saoudienne. Ibn Salman est le plus jeune membre de la famille royale saoudienne, et la vieillesse est très importante dans la culture bédouine. Ibn Salman a le moins d'expérience politique, contrairement aux fils de son oncle paternel Feisal. Ibn Salman traite durement de ceux qui s'opposent parmi les fils de ses oncles paternels, en particulier Ibn Nayef qui a agenouillé devant Ibn Salman et ensuite retiré. Quand le roi Salman mourra un jour, il ne sera pas facile pour le prince héritier, Ibn Salman, d'être intronisé; nous attendons que le roi Salman démissionne pendant qu'il est vivant et laisse le trône à son fils, qui serait le nouveau roi sous la protection de son père. Cette transition du pouvoir sera similaire à ce qui s'est passé au Qatar, quand Hamad a cédé le trône à son fils Tamim sous les auspices américains – ou plutôt sous la pression américaine.

3- Tout ce qui précède ne supprime pas la prédiction de l'effondrement du royaume saoudien. Par exemple, The Firil Center For Studies (FCFS) de Berlin prédit l'effondrement du royaume saoudien en 2023. La question est maintenant posée: le prince héritier Ibn Salman serait-il témoin de l'effondrement de son royaume saoudien? Ou en verrait-il la continuité de L'Arabie saoudite au sein de la génération de son fondateur, Abdul-Aziz Al-Saud?

 

Premièrement: les indicateurs de l'effondrement du royaume saoudien:

 

Dans l'aspect militaire:

1- Selon les études stratégiques, les dépenses de défense du royaume saoudien en 2014 s'élevaient à 81 milliards de $, soit 10% du PNB et le troisième plus gros budget de défense après les États-Unis et la Chine. La raison en est non seulement de défendre la famille royale saoudienne, mais aussi de faire en sorte que les princes saoudiens obtiennent les pots-de-vins des des transactions d'armes. Ce type de corruption dans le royaume saoudien est connu dans le monde entier.

2- Pourtant, lorsque le royaume saoudien a été menacé par Saddam Hussein lors de son invasion du Koweït, le roi saoudien a sollicité l'aide des États-Unis. Les Saoudiens ne se sont jamais engagés dans une vraie guerre; c'est-à-dire des troupes d'infanterie combattant les troupes d'un ennemi. Le royaume saoudien ne fait jamais la guerre seul; il a fait appel à l'aide des États-Unis, de l'Égypte et d'autres alliés. Ceci s'applique à la guerre ratée contre le Yémen; les Saoudiens et leurs alliés n'utilisaient que des avions de guerre.

3- Rappelons-nous les faits suivants ci-dessous.

3/1: L'armée saoudienne n'est jamais qualifiée pour utiliser les armes coûteuses achetées à des prix exorbitants et qui ont rempli des entrepôts à l'intérieur du royaume saoudien; seuls les experts occidentaux peuvent utiliser de telles armes.

3/2: Il n'y a pas d'armée ou de troupes saoudiennes à 100%; ils sont composés principalement de mercenaires du Soudan et du Pakistan ainsi que d'entreprises et d'organisations de sécurité. On ne s'attend pas à ce qu'un citoyen libre qui vit dans un pays appartenant à la famille Al-Saoud puisse défendre ce pays.

3/3: La dernière bataille dans laquelle l'armée saoudienne s'est engagée a été la bataille de Sabilla, menée par le roi Abdul-Aziz Al-Saud qui a vaincu les Frères du Nejd en 1930, avant de donner à son royaume le nom: L'Arabie Saoudite.

4- Le royaume saoudien subit un fardeau financier à cause de la guerre au Yémen au-delà de ses capacités, la résistance des Houthis étant soutenue par l'Iran. Ainsi, le budget saoudien est sérieusement appauvri. Les Saoudiens ne peuvent pas mettre fin à la guerre qu'ils ont menée en premier lieu; ils ne peuvent plus supporter leur fardeau financier ou même faire porter leurs alliés. En outre, le royaume saoudien soutient financièrement ses alliés en dehors du Conseil de coopération du Golfe, tels que l'Égypte, le Maroc et le Soudan. L'alternative est de rechercher une trêve avec les Houthis, qui gagneront finalement; nous pensons que la fin de L'Arabie saoudite pourrait être par les mains des Yéménites.

5- Le royaume saoudien a utilisé son argent et ses alliés au sein des médiateurs pour mener une guerre contre le Yémen et a participé aux guerres en Libye, en Syrie, en Irak, en Afghanistan, au Liban, en Somalie, au Soudan, au Nigeria et en Algérie. Cela a amené les Saoudiens à fournir un énorme budget pour financer leur agression; par exemple, la guerre en Irak a fait payer au royaume saoudien 48 milliards de $. Le reste des guerres ensemble a fait payer aux Saoudiens 1000 milliards de $.

 

Dans l'aspect pétrolier:

1- Le royaume saoudien a augmenté sa production de pétrole pour vaincre l'Iran et la Russie, mais de cette façon, les Saoudiens ont nui à leur économie; les prix du pétrole ont diminué depuis 2014. Ainsi, le déficit budgétaire saoudien a atteint 200 milliards de $ au cours des trois dernières années.

2- L'effondrement économique imminent de l'Arabie saoudite pourrait être évité si les prix du pétrole atteignaient 100 $ le baril pour augmenter son budget, couvrir les énormes dépenses et faire des excédents. Il est impossible que les prix du pétrole saoudien atteignent 100 $ le baril; en fait, les prix ont chuté à 26 $ le baril.

3- WikiLeaks a publié un document secret qui est un télégramme diplomatique américain envoyé de l'intérieur de L'Arabie saoudite, affirmant que les réserves de pétrole saoudiennes sont grossièrement exagérées et qu'un haut responsable de l'ARAMCO a fourni de fausses informations.

4- Le royaume saoudien a annoncé son intention de vendre 5% des actions d'ARAMCO en 2018, conformément à la vision de 2030 d'Ibn Salman. Cette mesure vise à faire face au déficit budgétaire et à la baisse des prix du pétrole et à influencer l'OPEP afin que l'Occident ne tienne pas compte des opportunités d'investissement en Iran.

5- Face à cette crise, les déclarations d'Ibn Salman se propagent dans les médias sur la modification de la structure de l'économie saoudienne basée sur le pétrole et le gaz naturel en s'appuyant sur l'énergie solaire et l'énergie nucléaire au sein des entreprises américaines, britanniques et françaises. Le long terme de tels projets implique que de telles déclarations vides dans les médias locaux visent à promouvoir les chances du prince héritier d'être intronisé pendant que son père est vivant, bien qu'Ibn Salman manque d'expérience et d'efficacité.

6- Pour rechercher des alternatives au pétrole, des investissements touristiques dans les îles saoudiennes de la Mer Rouge ont été suggérés, parallèlement au discours sur le mensonge appelé l'islam "modéré". C'est dans ce contexte que les femmes saoudiennes sont désormais autorisées à conduire des voitures; ils seront autorisés à avoir des emplois comme les hommes. Mais qu'en est-il des offres d'emploi aux hommes saoudiens d'abord? Le problème est d'utiliser des incitations pour inciter les Saoudiens à travailler; ils sont trop paresseux et ils ont l'habitude de dépendre des travailleurs étrangers.

7- Pourtant, les médias de l'Ouest continuent à critiquer de plus en plus l'Arabie Saoudite comme seul pays qui finance le terrorisme wahhabite et a écrasé le printemps arabe à Bahreïn. En outre, la violation flagrante des droits de l'homme est sévèrement critiquée dans le monde entier, ce qui coïncide avec la faiblesse de l'influence saoudienne en Occident après que le pétrole de schiste ait fait moins dépendre les États-Unis et l'Occident du pétrole saoudien.

 

Deuxièmement: Ibn Salman pourrait-il être considéré comme une solution possible?

1- En ces temps critiques de l'histoire du troisième état saoudien actuel, Ibn Salman pourrait-il sauver son royaume d'un effondrement imminent avec ses discours et ses déclarations sur le changement économique et l'islam dit "modéré"?!

2- Nous ne serions optimistes que si Ibn Salman avait des politiques totalement différentes; pourtant, il semble être un tyran alors qu'il parle au nom des autres à l'intérieur et à l'extérieur de son royaume; par exemple, l'Égypte et la Jordanie n'ont jamais exprimé de points de vue sur le projet NEOM. Ibn Salman a impliqué son royaume et ses alliés dans (1) le bourbier yéménite dans la honte et la disgrâce, et il ne peut pas mettre fin à cette guerre jusqu'à présent et (2) le siège du Qatar qui n'a eu aucun effet.

3- Ainsi, Ibn Salman est la cause directe de tant de problèmes dans la région, aucune solution n'apparaissant à l'horizon très prochainement; il ne consulte jamais personne et attend une obéissance aveugle! La cause des problèmes ne peut évidemment pas faire partie des solutions possibles.

4- Un jeune homme insouciant comme Ibn Salman devrait être refusé comme mari à une fille de n'importe quel homme; comment se fait-il que l'avenir du royaume, de la famille royale et des Saoudiens lui soit confié?!

5- C'est très sérieux en effet! (Le maudit Moubarak avait l'habitude de prononcer cette phrase idiote!), car cette situation menace les Arabes vivant en L'Arabie saoudite, pas seulement les membres de la famille royale saoudienne.

6- Abdul-Aziz Al-Saoud a établi le royaume saoudien avec la puissance militaire et avec le wahhabisme, et il est devenu un roi qui contrôlait une nation arabe de plusieurs sectes, tribus et races qui incluent des shiites, des soufis, des sunnites «ordinaires» et des sunnites wahhabites. Ainsi, il a écrasé les dirigeants d'Al-Ahsa (maintenant appelé la région de l'Est), où se trouvent la plupart du pétrole et tous les chiites à l'intérieur du royaume saoudien. De plus, il a annexé certaines terres du sud qui faisaient auparavant partie du Yémen. Cela signifie qu'après la chute de la famille royale saoudienne et de leur état saoudien, il y aura des conflits civils et des effusions de sang dans des guerres féroces qui impliqueront des tribus chiites et sunnites arabes ainsi que les États-Unis et la Russie. Les armes seront vendues à des prix exorbitants à l'Est et à l'Ouest, tandis que des millions de victimes innocentes et faibles en paieront le lourd prix; nous craignons que la Mer Rouge devienne très rouge à cause des bains de sang et que la Mer Rouge et la Mer Méditerranée puissent transporter des millions de réfugiés en Europe!

7- Ce serait un événement tragique et nous espérons qu'il ne se produira jamais; Ibn Salman pourrait éviter l'apparition d'une telle tragédie?! Nous continuons ce sujet dans notre prochain article.


The views and opinions of authors whose articles and comments are posted on this site do not necessarily reflect the views of IQC.