Search:
From the Archive
The Majority between the Quran and Democracy
Iranian Sufis Defy Tehran Dictatorship
The outcome of discussion about democracy with my students
Fatwas Part Eighty-Two
Is The Reward of Goodness Anything But Goodness? (Quran 55:60)
Islam: religion of peace
Chapter one: Historical roots of war of ideas in Islam and Muslims
Increasing Transparency in Governance in the Arab World
'Israelis stealing organs in Haiti'
right of women in Islam to work and to be active in the society
"…If you do that, it is corruption on your part…" (Quran 2:282)
Hamas and Iran Are Responsible for the Blood of the Victims in Gaza
Until When Would this 'Sacred' Hatred towards the West Continue?!
Teaching Children Human Rights
The Barsakh Realm between the Souls of the Dead and the Souls of Those who Got Killed for The Lord God's Sake While Serving His Cause
Fatwas: Part Twenty-One
Fatwas: Part Twenty-Two
Unjustified and Justified Aggression
Within a Quranist Vision, We Tackle The Fact That Arabs, As A Nation, Never Understand
The Book of Barsakh
Le Saint Coran et la destruction de la famille Al-Saoud:
"...Et ils ont établi leur peuple dans la demeure de la perdition" (Coran 14:28)

 

Le Saint Coran et la destruction de la famille Al-Saoud:

"...Et ils ont établi leur peuple dans la demeure de la perdition" (Coran 14:28)

Publié en novembre 6, 2017

Traduit par: Ahmed Fathy

Premièrement: échanger le Coran, qui est la bonté du Seigneur Dieu, avec la mécréance:

  Dieu dit dans le Coran: "N'avez-vous pas vu ceux qui ont échangé la Bonté de Dieu avec la mécréance, et ils ont établi leur peuple dans la demeure de la perdition. L'Enfer, où ils brûleront, et quel mauvais gîte!" (14:28-29). Nous affirmons les points suivants ci-dessous.

1- Bien que les versets 14:28-29 soient adressés à Muhammad, ils s'adressent en même temps à tous qui croient au Coran, partout dans le monde, à prendre garde et à méditer sur cette parabole. L'expression (n'avez-vous pas vu...) ne se rapporte pas au sens de la vision, mais à la capacité de raisonner et de réfléchir avec son esprit. De même, cette parabole peut généralement s'appliquer à n'importe qui, ou n'importe quand, qui rejettent les bontés de Dieu dans cette vie et ne sont jamais reconnaissants pour eux (y compris les écritures saintes, par exemple, le Coran), et Dieu les pénalisera dans cette vie avec perdition et L'enfer dans l'au-delà s'ils mouraient sans une repentance sincère et acceptable.

2- Ce mode général d'adresser tout le monde signifie que cette parabole s'applique à n'importe quel peuple tyrannique et mécréant n'importe où dans toutes les époques après la révélation/descente du Coran. En fait, cette parabole s'appliquait deux fois aux membres de la famille royale saoudienne alors que leur royaume s'effondrait deux fois (lorsque les premier et second états saoudiens se sont effondrés), et le troisième royaume saoudien actuel est sur le point de s'effondrer au XXIe siècle. Dans l'effondrement du premier état saoudien, l'armée égyptienne les a vaincus et a détruit leur capitale, Al-Dariyya, et ils ont été capturés et envoyés en Égypte enchaînés, et leur roi saoudien a été envoyé à la capitale ottomane pour être décapité. Dans l'effondrement du second état saoudien, les membres de la famille royale saoudienne ont été dispersés dans certains pays du Golfe. Si certains des membres de la famille royale saoudienne survivent au troisième effondrement imminent, ils seront dispersés dans le monde entier.

3- C'est parce qu'ils insistent catégoriquement pour ne jamais tirer des leçons de leur passé; ils ont échangé les bontés de Dieu avec la mécréance; le Coran est la Plus Grande Bonté de Dieu rejetée par eux.

4- Bien sûr, les bontés de Dieu accordés aux êtres humains sont trop nombreux pour être comptés: "... Et si vous deviez compter les bontés de Dieu, vous ne pourriez pas les énumérer, l'être humain est injuste et ingrat." (14:34); "Et si vous avez essayé d'énumérer les bontés de Dieu, vous ne pourrez pas les compter, Dieu est Pardonneur et Miséricordieux." (16:18).

5- Le Coran est la Plus Grande Bonté de Dieu parmi toutes Ses bontés accordées à l'humanité; Dieu dans le Coran décrit le Coran à plusieurs reprises comme la Bonté.

5/1: Dieu décrit le Coran comme la Bonté prêchée tout le temps aux autres par Muhammad pendant son ministère en tant que prophète: "Mais proclame la Bonté de ton Seigneur". (93:11). Cette prédication coranique a conduit ses ennemis à décrire Muhammad comme un homme fou: "Par la Bonté de ton Seigneur, tu n'es pas fou." (68:2); Rappelle-toi: par la Bonté de ton Seigneur, tu n'es ni un devin, ni un fou.'' (52:29).

5/2: Dans les versets révélés peu avant la mort de Muhammad, Dieu décrit le Coran comme la Bonté accomplie et accordée par Dieu aux êtres humains: "...Ne les craignez pas, mais craignez-Moi, afin que Je puisse accomplir Ma Bonté sur vous, et que vous puissiez être guidés." (2:150); "Que Dieu vous pardonne votre péché, passé et à venir, et accomplissez Sa Bonté sur vous, et vous guider vers un droit chemin." (48:2); "...Aujourd'hui, j'ai perfectionné votre religion pour vous, et j'ai achevé ma Bonté sur vous, et j'ai approuvé l'islam comme religion pour vous..." (5:3).

5/3: Dieu ordonne aux croyants de ne jamais prendre la Bonté du Coran comme une plaisanterie: "...Et ne prenez pas les versets de Dieu pour une plaisanterie, et souvenez-vous de la Bonté de Dieu sur vous, et qu'il vous a révélé le Livre et la Sagesse pour vous enseigner, et craignez Dieu, et sachez que Dieu est Conscient de tout." (2:231).

5/4: En revanche, les mécréants dans toutes les époques et les lieux rejettent le Coran; cela a rendu Muhammad très triste, et Dieu lui a dit: "Nous savons que ce qu'ils disent vous chagrine, ce n'est pas vous qu'ils rejettent, mais ce sont les vers de Dieu que nient les injustes." (6:33). Cela signifie que les injustes et les mécréants savent intérieurement (dans leur esprit) que le Coran est la Vérité Absolue, mais ils le nient verbalement avec leurs langues: "Ainsi Nous le faisons passer dans le cœur des criminels. Ils n'y croient pas..." (15:12-13); "Ainsi, Nous le faisons passer à travers les cœurs des criminels, ils n'y croiront pas jusqu'à ce qu'ils soient témoins du douloureux tourment." (26:200-201). Ces mécréants rejettent la Bonté de Dieu (c'est-à-dire, le Coran) parce qu'ils croient aux récits/hadiths satanistes et aux faussetés diaboliques, comme nous le déduisons de ces versets coraniques: "...renonceront-ils alors à la Donté de Dieu?... croiront-ils alors aux faussetés et refuseront-ils la Bonté de Dieu?" (16:71-72); "... Croient-ils aux faussetés et rejettent la Bonté de Dieu? Et qui est plus injuste que celui qui fabrique des mensonges et les attribue à Dieu ou qui appelle la Vérité un mensonge quand il est venu à lui? N'y a-t-il pas en Enfer une demeure pour les mécréants?" (29:67-68).

6- De toute façon, le châtiment sévère est infligé par Dieu quand le rejet de la bonté de Dieu (c'est-à-dire, le Coran) atteint le point de l'échanger avec des faussetés et de placer de tels mensonges au-dessus de la Vérité Coranique: "Quiconque change la Bonté de Dieu après il est venu à lui - Dieu est sévère dans la punition." (2:211); "N'avez-vous pas vu ceux qui ont échangé la Bonté de Dieu avec la mécréance, et ils ont établi leur peuple dans la demeure de la perdition. L'Enfer, où ils brûleront, et quel mauvais gîte!" (14:28-29).

7- C'est le piège dans lequel les membres de la famille royale saoudienne sont tombés depuis 1745 jusqu'au moment présent. La Bonté de l'islam (ou le Coran) se manifeste dans le fait que c'est la religion de la justice, de la miséricorde, de la paix et de la liberté religieuse absolue. Pourtant, les membres de la famille Al-Saoud ont échangé cela avec de graves injustices, massacres, invasions, pillages, etc. C'est pourquoi Dieu les a pénalisés par deux sévères tourments dans cette vie (quand les premier et second états saoudiens se sont effondrés) et ils sont maintenant sur le point d'un effondrement imminent et sur le bord d'un vaste abîme dans lequel ils tomberont au cas où aucune réforme n'est appliquée.

 

Deuxièmement: comment ils ont échangé la Bonté du Seigneur Dieu, c'est-à-dire, le Coran, avec la mécréance:

1- Quatorze siècles se sont écoulés pendant que les Muhammadiens ont rejeté et abandonné le Coran, ce qui a conduit au fait que le véritable appel islamique a été éclipsé tout le temps. Nous avons déjà écrit plusieurs fois que l'islam est le comportement pacifique avec les autres et l'appelle à la paix. Dans la paix régnant dans une société donnée, la liberté religieuse absolue est établie et garantie, et les monothéistes sont libres de prêcher (Il n'y a pas d'autre Dieu qu'Allah) et les adeptes d'autres religions ont la même liberté de prosélytisme dans le cadre de la paix et la liberté, comme chacun est libre de croire (ou de ne pas croire) et de pratiquer n'importe quel rituel sans contrainte dans la religion ni domination des clergés tyranniques; ceci réalise la miséricorde dans ce monde selon le Coran et toutes les maisons de culte seraient sûres (voir 22:40). Dieu guide ceux qui choisissent être guidés et augmente l'égarement de ceux qui choisissent l'égarement. Dieu est le seul à juger la foi et les croyances religieuses des gens au Dernier Jour. Les mortels ne doivent pas juger les gens sur la terre selon leur appartenance religieuse: "Si vous ne croyez pas, Dieu est Indépendant de vous, cependant Il n'approuve pas la mécréance de Ses serviteurs. Et si vous êtes reconnaissants, Il approuvera cela en vous. Aucun porteur de fardeau ne peut supporter le fardeau d'un autre, alors ton retour sera à ton Seigneur, et il t'informera de ce que tu faisais, il est conscient de ce que contiennent les coeurs." (39:7).

2- L'islam en termes de comportement pacifique a été adopté par les faibles et opprimés à la Mecque, car la paix faisait partie de leur nature; ils jouissaient d'une liberté absolue dans la cité-État de Yathreb dirigée par Muhammad, au point que certains d'entre eux adoraient des idoles et des divinités païennes à Yathreb, et le Coran les avertissait à plusieurs reprises: "...alors éloignez-vous de l'abomination des idoles...Soyez fidèles à Dieu, sans rien Lui associer..." (22:30-31). L'utilisation de l'expression (éloignez-vous de...) implique que de telles idoles ou statues païennes de divinités ne doivent pas être brisées ou détruites, mais doivent être évitées car les vrais croyants qui ne doivent jamais les approcher. Pourtant, ces adorateurs n'ont pas évité de telles idoles et Dieu leur répète l'avertissement (dans les derniers versets de la révélation coranique) en les appelant comme croyants (c'est-à-dire, ceux qui ont adhéré à un comportement pacifique et à la sécurité): "Ô vous qui croyez! Le vin, le jeu, l'idolâtrie et les mausolées sont des abominations de l'action de Satan, évitez-les, afin que vous prospériez...Satan veut provoquer la discorde et la haine parmi vous par le vin et le jeu, et vous empêcher de vous souvenir de Dieu. Allez-vous donc y mettre fin? N'obéis pas à Satan et obéis à Dieu, obéis au messager et sois prudente, si tu te détournes, sache que le devoir de Notre messager est la communication claire." (5:90-92). Ainsi, nous déduisons qu'ils n'ont pas tenu compte de l'avertissement et ont continué dans leurs voies polythéistes, et qu'ils portent l'entière responsabilité de leur polythéisme et jamais Muhammad, comme sa seule mission était pour transmettre le message et ne pas contrôler les gens.

3- Ainsi, il n'était pas difficile pour les Arabes d'embrasser la religion de Dieu (c'est-à-dire, d'entrer en paix), ce qui signifie la paix sans clergé de tyrannie contrôlant les gens et signifiant liberté religieuse absolue. C'est ainsi que Muhammad a été témoin de leur entrée dans un comportement pacifique, car adhérer à la paix signifie entrer dans la religion de Dieu: "Quand viendra la victoire et le triomphe de Dieu, et vous verrez le peuple entrer dans la religion de Dieu en multitudes." (110:1-2).

4- Nous comprenons que le Coran est la Bonté de Dieu plus à partir de ce verset: "Et tenez-vous fermement à la corde de Dieu, et ne vous divisez pas, et souvenez-vous de la Bonté de Dieu sur vous, comme vous étiez ennemis et Il a réconcilié vos coeurs. Et par Sa grâce vous êtes devenus frères, et vous étiez au bord d'une fosse de feu, et il vous en a sauvé, Dieu vous a ainsi expliqué ses versets, afin que vous soyez guidés." (3:103). Cela signifie que les tribus arabes étaient des ennemis en guerre et se combattaient dans d'innombrables actes de vengeance, mais ils ont embrassé la paix et ils doivent adhérer à la corde de Dieu (c'est-à-dire, le Coran) pour éviter le tourment de l'Enfer.

5- Dieu a envoyé le Coran à Muhammad pour être une miséricorde pour l'humanité: "Nous ne t'avons envoyé que comme miséricorde pour l'humanité." (21:107). Ainsi, si tous les êtres humains appliquaient la véritable charia coranique de l'islam (c'est-à-dire, valeurs comme la paix, la justice, la charité, la miséricorde, la dignité humaine, les droits humains et la liberté religieuse absolue), ils vivraient dans la béatitude et la miséricorde, sans tyrannie religieuse ou politique.

6- Les membres wahhabites de la famille Al-Saud ont échangé la Bonté de Dieu avec la mécréance. Le Coran est la Bonté de Dieu, et cette Bonté est la miséricorde du Coran pour l'humanité, mais ils l'ont échangé en massacrant et en terrorisant tous les êtres humains. Le premier état saoudien considérait les wahhabites comme les seuls 'vrais musulmans' et tous les non-wahhabites comme des infidèles qui méritent d'être combattus et massacrés au sein du jihad wahhabite, bien que ces victimes non-wahhabites soient des gens pacifiques qui n'ont jamais commis de violence ou d'agression contre les wahhabites ou contre les membres de la famille saoudienne. De cette façon, les Saoudiens et leurs troupes militaires ont annexé plus de terres en Arabie, et ils ont attaqué l'Irak et le Levant jusqu'à ce que le premier état saoudien s'effondre. Dans tous les massacres commis par les membres de la famille royale saoudienne et leurs troupes militaires, ils ont levé les bannières de l'islam! Ainsi, ils ont manipulé le nom de l'islam (la religion de la miséricorde, de la justice et de la liberté religieuse absolue) et l'ont échangé avec le terrorisme, les conquêtes, les invasions, les injustices, les massacres et la contrainte en religion. C'est le pire type de la mécréance et de rejet du Coran, et pourtant, ils prétendent faussement qu'ils croient au Coran!

7- Le premier état saoudien a vécu selon ce qui restait du Moyen Âge et de la culture bédouine. Le troisième état saoudien actuel a été établi par les sauvages Frères du Nejd qui ont commis des bains de sang et massacré impitoyablement des hommes, des femmes, des enfants et des gens âgés, en supposant que leurs atrocités faisaient partie de l'Islam. Ainsi, ils avaient échangé la pitié et la Bonté du Coran avec la forme la plus horrible de polythéisme et de la mécréance, qui est le wahhabisme.

 

Troisièmement: comment les membres de la famille royale saoudienne ont échangé la bonté du pétrole avec la mécréance:

1- Une autre bonté qui a émergé à l'intérieur du troisième état saoudien actuel est le pétrole, mais les membres de la famille royale saoudienne n'ont jamais été reconnaissants car ils insistent sur adhérer à la mécréance, et cette parabole dans ce verset s'applique au royaume saoudien et sert d'avertissement: "Et Dieu cite la parabole d'une ville sûre et paisible, avec ses moyens de subsistance qui lui viennent abondamment de toutes les directions, mais ensuite elle est devenue insensible aux bontés de Dieu, alors Dieu lui fit alors goûter la violence de la faim et de la peur en punition de ce qu'ils faisaient." (16:112).

2- La bonté du pétrole et ses revenus ont fait que le royaume saoudien a propagé le wahhabisme dans le monde entier, faisant rejeter la Bonté du Seigneur Dieu (c'est-à-dire, le Coran), en l'échangeant avec le polythéisme wahhabite. Les membres de la famille royale saoudienne propageaient le wahhabisme sous le nom d'islam dans le monde entier, comme si le wahhabisme était l'Islam. Ainsi, les bains de sang se répandent partout. Le royaume saoudien est responsable de la mouture de millions de gens depuis 1902 jusqu'à aujourd'hui et pour avoir déformé le nom de l'islam, qui est la Bonté de Dieu envers l'humanité, en déformant et en interprétant mal les significations des versets coraniques.

3- Si les membres de la famille royale saoudienne n'arrêtent pas une telle propagation de la mécréance et de l'agression, ils va entrer dans la demeure de perdition: "N'avez-vous pas vu ceux qui ont échangé la Bonté de Dieu avec la mécréance, et ils ont établi leur peuple dans la demeure de la perdition. L'Enfer, où ils brûleront, et quel mauvais gîte!" (14:28-29).  Comme toujours, Dieu ne dit rien d'autre que la Vérité Absolue.


The views and opinions of authors whose articles and comments are posted on this site do not necessarily reflect the views of IQC.