Search:
From the Archive
About Tangible Miracles and the People of the Book
Why Using the Word "Islamophobia" is Misleading
The Timing of the Fasting Month of Ramadan: The Introductory Article
: Fanatics during establishing the current Saudi State
Fatwas Part One-Hundred-and-Ten
Free The Holy Mosque
The Philosophy of Submission
Determining Ramadan
Y a-t-il un homme croyant parmi la famille pharaonique des Al-Saoud, qui cache sa foi, pour prêcher son peuple?
The Spirit, rituals and politics of Ramadan
A Message from an Eyewitness to the Killing of Pilgrims during the Stampede in Mena:
MATIERE A REFLEXION
Immigrating to the USA (1)
On the Special Sharia Laws that Applied Only to the Prophet Muhammad and his Wives
As per the Quran, Egypt Is The Pioneer and Mother of Civilization of the Whole World, Even in Introducing Torture in Prisons!
Factions in Islam
The Saudis’ PR ‘Roads’ Show
Freedom of Religion needs War of Ideas
Do the Muhammadans Worship the Dominant Lord or Satan?
Bahrain's medics are the targets of retributionþ
Le prince héritier Ibn Salman assisterait-il à l'effondrement de son royaume saoudien?
Le Saint Coran et la destruction de la famille Al-Saoud

 

Le prince héritier Ibn Salman assisterait-il à l'effondrement de son royaume saoudien?

Le Saint Coran et la destruction de la famille Al-Saoud

Publié le 28 octobre, 2017

Traduit par: Ahmed Fathy

 

Premièrement: un résumé des règles coraniques de la destruction des nations, des pays et des états:

1- Ces règles sont valables et applicables avant et après la descente/révélation du Coran; ainsi, ils peuvent s'adresser à la famille royale d'Al-Saoud: "Combien de générations avons-nous détruites après Noé? Votre Seigneur est suffisant en tant que Connaisseur et Observateur des péchés de ses serviteurs." (17:17); «Combien de villes coupables avons-nous écrasé et établi par la suite un autre peuple? (21:11); "Il n'y a pas de ville mais Nous détruirons avant le Jour de la Résurrection, ou nous la punirons d'un châtiment sévère, ceci est inscrit dans le Livre." (17:58).

2- L'injustice est la raison de la destruction de ces nations: "Ton Seigneur ne détruirait jamais les villes injustement, alors que leurs habitants cherchent des réformes." (11:117).

3- Cette injustice s'incarne lorsqu'une minorité aisée confisque et monopolise la richesse, le pouvoir et l'autorité, contrairement à la grande majorité des citoyens appauvris, démunis et impécunieux. Les membres de la classe aisée rivalisent dans la construction de grands palais richement meublés, tandis que la grande majorité appauvrie souffre d'un manque de facilités de base, et c'est l'image d'injustice grave décrite dans ce verset sur les nations détruites. "Nous avons détruit pendant qu'il commettait l'injustice, ils sont en ruine, avec des puits immobiles et de grands palais." (22:45).

4- Cette classe minoritaire des riches est commandée par Dieu pour adhérer à la justice, mais elle refuse obstinément la réforme et elle augmente ses injustices et ses péchés jusqu'à ce que sa nation soit détruite par Dieu: "Quand Nous décidons de détruire une ville, Nous commandons les riches, ils transgressent dedans, ainsi le mot devient justifié contre lui, et nous le détruisons complètement." (17:16). Ainsi, ils sont détruits à cause du rejet de la réforme et du respect de la justice: «Nous n'avons jamais détruit une ville, mais elle a eu des avertissements, pour rappel: nous ne sommes jamais injustes." (26:208-209); "Votre Seigneur ne détruira jamais les villes injustement, tandis que leurs habitants cherchent à se réformer." (11:117).

5- Typiquement, les riches, corrompus, insistent sur le maintien du statu quo et sur les conditions héritées qui leur ont permis de monopoliser la richesse, le pouvoir et l'autorité: «Si seulement il y avait, parmi les générations avant toi, des gens avec sagesse, qui parlait contre la corruption sur Terre - sauf pour le petit nombre que Nous avons sauvé, mais les injustes ont poursuivi les luxes dans lesquels ils se sont livrés, et sont ainsi devenus des criminels." (11:116).

6- Les riches affirment que les traditions et les notions et les conditions héritées font partie de leur religion terrestre parce que, de cette façon, ils protègent leurs intérêts financiers, leur haute stature sociale, leur influence politique et leur pouvoir; c'est pourquoi ils rejettent les messages célestes de Dieu et s'en tiennent aux traditions de leurs ancêtres. Cette habitude est répétée dans l'histoire des anciennes nations avant le Coran et elle persiste dans les époques après la descente/révélation du Coran: "Mais ils disent,"Nous avons trouvé nos ancêtres sur le cours d'une Umma, et nous sommes guidés dans leur traces." De même, Nous n'avons envoyé aucun avertisseur devant vous dans aucune ville, mais les plus aisés d'entre eux ont dit:"Nous avons trouvé nos ancêtres sur le cours d'une Umma, et nous suivons leurs traces."" (43: 22-25 ).

7- Ces faussetés et traditions héritées de plusieurs siècles sont considérées comme des principes de la religion terrestre parce que les pécheurs parmi les injustes et les riches affirment à tort qu'ils entreront au Paradis par des mythes d'intercession des saints/dieux et des indulgences; ainsi, ils ne croient pas au Le Dernier Jour qui est basé sur la Justice Divine Absolue. Ils ont façonné un dernier jour qui est une plaisanterie servant leurs caprices et adaptés selon leurs goûts en imaginant qu'ils entreront dans le Paradis et éviteront l'Enfer cependant coupable, corrompu et injuste ils ont été sur Terre: "Nous n'avons envoyé aucun avertisseur n'importe quelle ville, sans ses riches affirment, "Nous rejetons ce que vous êtes envoyé avec." Et ils disent, "Nous avons plus de richesses et plus d'enfants, et nous ne serons pas tourmentés."" (34: 34-35).

8- Dieu décrit les moments où les nations injustes et corrompues des ères anciennes ont été détruites et tourmentées dans ce monde: "Alors, quand ils ont senti Notre force, ils ont commencé à s'en éloigner, ne courez pas, mais revenez à vos luxes, et à vos maisons, afin que vous soyez interrogés. Ils ont dit: "Malheur à nous! nous étions injustes!" Cela a continué à être leur cri, jusqu'à ce que Nous leur ayons fait des cendres silencieuses." (21: 12-15).

 

Deuxièmement: comment ces règles coraniques s'appliquent à la famille Al-Saoud à notre époque maintenant:

1- La famille Al-Saud n'a pas pratiqué l'extravagance ni mené un style de vie luxueux dans les premier et deuxième états saoudiens; ils étaient assez aisés, mais leur mode de vie aisé et de luxe n'a commencé qu'après les prix élevés du pétrole après la guerre de 1973. Ce changement radical a transformé la famille Al-Saud de la simplicité bédouine à la richesse et à l'extravagance sans étapes progressives de la civilisation. Bill Gates et d'autres milliardaires en Occident qui ont formé leur richesse avec un travail dur mènent un style de vie simple. En revanche, les membres de la famille Al-Saud dépensent de façon extravagante pour leur luxe à cause des revenus pétroliers qui viennent facilement et qui auraient dû appartenir aux habitants de la région d'Al-Ahsa. C'est la richesse corrompue et corruptrice qui provoquera la destruction divine dans le royaume saoudien.

2- Les affluents saoudiens incluent des membres de la suite qui servent la famille royale. Cela contraste avec la grande majorité des citoyens qui vivent dans la pauvreté. Il y a une couche mince et faible de membres de la classe moyenne qui ne possèdent pas les maisons dans lesquelles ils vivent. Les lois extrémistes wahhabites tourmentent la nation arabe dans L'Arabie puisqu'elles leur sont imposées de force et elles n'atteignent jamais les murs des palais des riches!

3- Les membres de la famille Al-Saud possèdent d'innombrables palais luxueux, des yachts et des avions à l'intérieur et à l'extérieur du royaume saoudien, alors que Jeddah se noie annuellement dans l'eau d'égout et la pluie. Cela signifie que les équipements mis à la disposition des plus démunis sont vétustes, alors que les installations et l'électricité sont gratuites pour les palais des riches. La pauvreté se répand dans tout le royaume saoudien et le silence est imposé sur ce fait. Les médias occidentaux sont remplis d'histoires, qui éblouissent les Occidentaux, de palais, de luxes, de dépenses et de voyages de princes saoudiens à l'extérieur du royaume saoudien et comment ils dépensent de l'argent sans limite. Les gens de l'Ouest ne réalisent pas comment ces princes sont passés soudainement du mode de vie bédouin à une forme extrême de richesse et comment les clergés wahhabites justifient leurs crimes et dansent dans leurs processions.

4- Parmi les miracles du Coran, les règles coraniques pour la destruction des nations injustes s'appliquent exactement à la famille Al-Saoud - leur destruction est imminente si elles n'appliquent pas la réforme assez tôt. Les détails de ceci remplissent beaucoup de livres; Il suffit de mentionner ici l'abîme énorme entre la pauvreté de la grande majorité et la richesse des riches dans le royaume saoudien.

 

Troisièmement: les très riches membres de la famille Al-Saoud et la confiscation et le monopole de la richesse:

1- Les documents de WikiLeaks mentionnent que la richesse des membres de la famille Al-Saoud s'élève à plus d'un billion de dollars américains, soit environ le double du PNB du royaume saoudien (600 milliards de dollars américains). Les revenus pétroliers sont confisqués par seulement six princes saoudiens, et le Trésor de l'État saoudien verse les salaires mensuels aux membres de la famille royale et dépense annuellement 40 milliards de dollars américains pour leurs mariages et la construction de leurs palais (et de toutes les facilités).

2- Les membres de la famille Al-Saoud en tant que conquérants qui ont annexé les régions de l'Arabie supposent qu'ils ont le «droit» de posséder toutes les terres du royaume saoudien, même si ces terres appartiennent à certains citoyens. Il arrive souvent qu'un prince saoudien confisque des étendues de terre et leur fournisse gratuitement des installations (dans le cadre des installations gouvernementales) et vend ensuite ces étendues de terre moyennant des prix exorbitants. Le prince héritier, Ibn Salman, a confisqué des étendues de terre de 160 millions de km2. La plupart des princes saoudiens ont gagné leurs richesses par des moyens malhonnêtes et la corruption en confisquant des étendues de terres appartenant aux pauvres et en les vendant au gouvernement saoudien en échange de prix exorbitants! C'est pourquoi les professeurs d'université et les membres de la classe moyenne ne possèdent pas de terrains ou de maisons. En fait, 80% des Saoudiens ne possèdent pas leurs maisons. Certains princes saoudiens empruntent des millions aux banques saoudiennes et ne règlent jamais de telles dettes; ils considèrent cet argent comme leur part de leur «droit» de posséder le royaume saoudien! En 1966, 10 milliards de dollars américains ont mystérieusement disparu du budget de l'État saoudien sans être enregistrés! Cela ne veut pas dire les pots-de-vin pris par les princes saoudiens dans les affaires de vente d'armes. Ces pots de vin atteignent 35% des prix de ces armes.

3- Les sommes d'argent des vieux princes saoudiens ne sont connues qu'après leur mort lorsque leurs fils se disputent les parts d'héritage. Par exemple, le monde entier a été surpris de savoir que la richesse du défunt prince Mashal Ibn Abdul-Aziz a atteint un trillion de SR et 430 milliards de SR, répartis entre ses deux femmes et sept fils. Le défunt prince Sultan Ibn Abdul-Aziz était «pauvre» quand il mourut; sa richesse n'a atteint que 270 milliards de dollars américains! Le défunt roi Abdullah était même «plus pauvre», car sa richesse n'atteignait que 21 milliards de dollars américains, selon le magazine Forbes. La richesse du défunt roi Fahd (1982:2005) atteint 190 milliards de dollars américains, en plus des actions, sociétés, immeubles, palais, etc. Le roi Salman a une fortune de seulement 18 milliards de dollars américains! La richesse réelle n'est jamais connue sauf lorsque le roi Salman meurt et que les parts d'héritage sont distribuées.

4- Les fils des rois et des vieux princes se disputent pour avoir plus de richesses; M. Ibn Nayef a 16 comptes bancaires en Suisse et il y a 4 milliards de dollars américains dans son compte bancaire HSBC à Genève. La richesse d'Abdul-Aziz Ibn Fahd a atteint 100 milliards de SR et les rumeurs disent que le chiffre réel est de 10 milliards de dollars américains! Chacun des fils du défunt roi Fahd a hérité d'environ 20 milliards de dollars américains! Nous nous interrogeons sur la richesse de l'ancien ambassadeur saoudien à Washington, le prince Bandar Ibn Sultan, qui a conclu plusieurs accords pour acheter des armes!

 

Quatrièmement: la pauvreté et l'impécuniosité de la grande majorité à l'intérieur du royaume saoudien:

1- Concernant le chômage en L'Arabie saoudite, le WORLD FACTBOOK de la CIA (c'est-à-dire, l'intelligence centrale américaine) mentionne que le royaume saoudien est nombre 85 dans la liste des pays en termes de taux de chômage. Le dernier pourcentage officiel de chômage saoudien est de 10,9%

2- Le Guardian et le Washington Post ont publié un rapport sur les richesses du royaume saoudien qui cache le problème croissant de la pauvreté. Les revenus pétroliers étant confisqués par les membres de la famille royale saoudienne tandis que plus d'un quart des citoyens saoudiens vivent dans une pauvreté abjecte. Le rapport mentionne une femme qui vit dans un dépotoir à quelques kilomètres d'un grand centre commercial de Riyad. Elle est sans emploi et n'a pas d'argent, mais elle a cinq enfants de moins de 14 ans et un mari sans emploi souffrant d'une maladie chronique. Cela signifie que les initiatives consistant à employer des citoyens saoudiens et à leur fournir des subventions ont échoué; la population saoudienne est passée de 6 millions en 1970 à 28 millions aujourd'hui.

3- Les autorités saoudiennes cachent et nient que la pauvreté existe à l'intérieur du royaume saoudien. Par exemple, en 2011, trois blogueurs ont été emprisonnés pendant deux semaines parce qu'ils ont mis en ligne leur film sur la pauvreté dans L'Arabie saoudite. Une professeure universitaire parle d'appauvrissement et de développement dans le royaume saoudien, affirmant que les autorités saoudiennes cachent intentionnellement des images, des films et des vidéos sur les pauvres et que les membres de l'élite aisée ne se soucient jamais des citoyens affamés. Selon certaines estimations, au moins 4 millions de citoyens saoudiens vivent avec moins de 530 dollars américains par mois; c'est moins de 17 dollars américains par semaine, et c'est le seuil de pauvreté à l'intérieur du royaume saoudien. Les taux de chômage et de pauvreté augmentent chaque année de manière exponentielle, en particulier chez les jeunes. Plus des deux tiers des Saoudiens ont moins de 30 ans, et les trois quarts d'entre eux sont au chômage, selon les statistiques gouvernementales officielles.

4- L'ONU affirme qu'il y a 70 000 personnes à l'intérieur du royaume saoudien considéré comme des bidounes; c'est-à-dire, la classe sociale de personnes n'ayant jamais reçu la nationalité saoudienne, et donc privées de leurs droits de citoyenneté. La plupart des personnes bidounes sont parmi les tribus bédouines qui vivent dans des régions qui appartenaient autrefois à plusieurs pays; ces conditions juridiques vagues rendent difficile l'obtention de subventions gouvernementales.

5- Le roi Salman a payé des centaines de milliards de dollars pour satisfaire (et apaiser) le président américain. Cela a causé un énorme déficit dans le budget du royaume saoudien, ce qui a fait que son économie était sur le point de s'effondrer. Cela a conduit les autorités saoudiennes à imposer des frais exorbitants sur les prolongations de séjour pour les travailleurs étrangers et à infliger des mesures d'austérité aux Saoudiens qui souffrent pour réduire le déficit budgétaire. De telles mesures ne sont jamais imposées aux membres de la famille royale saoudienne, qui sont des milliers de personnes qui dépensent de façon extravagante et vivent luxueusement.

6- Il s'agit du large abîme entre les riches et les pauvres du royaume saoudien. Mais qu'en est-il des péchés et de l'immoralité des riches? Nous abordons ce sujet dans notre prochain article.


The views and opinions of authors whose articles and comments are posted on this site do not necessarily reflect the views of IQC.