Search:
From the Archive
Al Hajj : How Muslims distorted Al Hajj (The Pilgrimage)
Russia in Syria!
The Tyrant Ruler Is the Most Powerful Deity in the Human-Made Earthly Creeds of the Muhammadans
Quranic Terminology: The Quranic Verb (to Stop) Means To Cease Adhering to Certain Deeds and Beliefs Forever and Not Momentarily
Fatwas: Part Thirty-Six
This Islamic West
Our Will: Cremate Our Dead Body … Why?
"Those Who Committed Excesses in the Lands" (Quran 89:11)
Jewish Sorrow Justifying the Sorrow of Others
We Declare in Public Our Happiness and Satisfaction with Our Sons and Daughters the Quranists
Fatwas Part One-Hundred-and-Eight
The Egyptian Mistress of the House in the Quranist Vision
Quranic Terminology: Al-Barr, Al-Berr, Al-Barriyya, and Al-Abrar
Increasing Transparency in Governance in the Arab World
"...I See What You Do Not See..." (Quran 8:48)
The Israelites in Pharaonic Egypt within a Quranist Vision
Y a-t-il un homme croyant parmi la famille pharaonique des Al-Saoud, qui cache sa foi, pour prêcher son peuple?
A Campaign Calling for Prosecuting Terrorist Sheikhs in the International Criminal Court
Statement by the Board of the International Quranic Center
Ruling without God's Revelation
Leçons tirées du massacre de la Nouvelle-Zélande: la culture du double standard dominant dans les pays arabes et «musulmans»

 

Leçons tirées du massacre de la Nouvelle-Zélande: la culture du double standard dominant dans les pays arabes et «musulmans»

 

Publié le 24 mars 2019

Traduit par: Ahmed Fathy

 

 

Premièrement: nous affirmons les points suivants:

   Sans aucun doute, la colonisation occidentale est un type d’injustice grave; ceux qui soutiennent cette injustice partagent le fardeau de ce grave péché. Pourtant, nous affirmons les points suivants.

1- L'injustice la plus grave qui soit pire que la colonisation occidentale est l'invasion et les conquêtes arabes en dehors de l'Arabie à l'époque des califes.

1/1: Cette invasion arabe a créé un empire arabe qui s'étendait du sud de la France dans les Pyrénées jusqu'aux frontières de la Chine. Cette invasion arabe comprenait les atrocités du vol, du viol, du massacre, du sabotage, de l'esclavage, etc., et les victimes étaient des millions de personnes. Ceux qui soutiennent et défendent ces graves injustices partagent le fardeau de ces graves péchés; ces polythéistes défendent les califes criminels et pécheurs et considèrent que les critiquer est un blasphème. Les atrocités et la brutalité des califes antérieurs aux Omeyyades sont décrites dans notre livre, en anglais, intitulé "L’histoire inexprimée des califes antérieurs aux Omeyyades", qui figure sur ce lien (http: //www.ahl- alquran.com/arabic/book_main.php?main_id=83). Les informations de ce livre ne sont jamais citées des livres de orientalistes ou des historiens des nations conquises par les Arabes; ces informations sont plutôt citées des livres de historiens «musulmans» et arabes dont les livres sont connus et publiés. Les «musulmans» sont fiers de ces conquêtes arabes (et nous en étions fiers quand nous étions sunnites avant de nous convertir au coranisme en tant que seul véritable islam) et pourtant, ils condamnent la colonisation européenne qui a eu lieu dans leur pays, malgré le fait que c'est moins injuste que les invasions arabes et ottomanes. C’est la culture du double standard qui domine le monde arabe.

1/2: L'invasion arabe injuste est devenue une partie de la religion des «musulmans»; l'invasion européenne du Moyen-Orient n'est jamais devenue une religion car l'Europe laïque a rejeté les guerres religieuses.

2- Ce qui est plus injuste que la colonisation occidentale, c'est ce que les gens wahhabites ont commis en Inde après la fin de l'occupation britannique.

2/1: Dans le cadre de son djihad pacifique, Gandhi parvient à chasser les Britanniques de l'Inde. Ainsi, il libéra tous les Indiens de toutes les confessions religieuses: hindous, musulmans, bouddhistes, sikhs, etc. Gandhi souhaitait voir un Etat indien unifié et laïque qui embrasse la liberté de religion.

2/2: Les gens sunnites arrogants et tyranniques en Inde ont refusé cette unité politique avec d'autres Indiens non musulmans; ils se sont séparés en tant que nouvel Etat dans le nord-ouest de l'Inde: le Pakistan; ce mot signifie littéralement le pays des «purs»; c'est comme si le reste des Indiens était «impur»! Les «musulmans» pakistanais ont ignoré les enseignements coraniques, qui consistent notamment à ne pas se recommander comme le «meilleur» ni à se vanter d'une telle prétention parmi d'autres (voir 53:32 et 4:49-50). Cette attitude arrogante et supérieure est typique des gens sunnites wahhabites et les problèmes qu’ils ont causés aux gens soufis ont abouti à la séparation du Bangladesh en tant que nouvel Etat.

2/3: La majeure partie du Pakistan est située dans le Pendjab et une plus petite partie dans la région du Bengale. Au Pendjab, un pourcentage d’hindous vivent en paix car la plupart des gens y sont soufis; bien sûr, le soufisme est une religion tolérante, contrairement à la religion sunnite wahhabite de non-tolérance. Cela signifie que le Pakistan occidental sous contrôle wahhabite avait une religion différente de celle du Pakistan oriental sous contrôle soufi, qui s'est ensuite séparé en tant qu'Etat du Bangladesh.

2/4: A l'époque, avant l'émergence du Bangladesh, le Pakistan occidental monopolisait le pouvoir et la richesse et marginalisait le Pakistan oriental; par conséquent, les habitants arrogants du Pakistan occidental haïssaient et méprisaient les habitants du Pakistan oriental; cela est dû au fait que la religion sunnite wahhabite de Satan considère les gens chiites et les gens soufis comme des polythéistes et considère comme des «infidèles» ou des incroyants les gens juifs, chrétiens, hindous, bouddhistes, etc.

2/5: Lorsque les habitants du Pakistan oriental ont demandé justice et l'égalité, les dirigeants du Pakistan occidental ont commis un massacre à cet endroit. Cela a abouti à l'émergence du Bangladesh; Le Pakistan occidental est maintenant nommé et connu sous le nom de Pakistan (un nom choisi par ceux qui sont hautains et arrogants; cela signifie: le pays des «purs»!)

2/6: Nous citons plus de détails sur le site Web en.wikipedia.org dans les trois points ci-dessous.

2/6/1: (... La situation a atteint son apogée en 1970 lorsque le plus grand parti politique du Pakistan oriental, dirigé par Sheikh Mujibur Rahman, remporta une victoire écrasante aux élections nationales ... Le cyclone de Bhola en 1970 a touché la côte du Pakistan oriental dans la soirée du 12 novembre, à peu près au même moment que la marée haute, faisant entre 300 000 et 500 000 morts et faisant près de 300 000 à 500 000 victimes, ce qui est considéré comme le plus meurtrier des cyclones tropicaux jamais enregistré. Une semaine après l’atterrissage, le Président Yahya Khan a reconnu que son gouvernement avait commis des "erreurs" dans la gestion des opérations de secours en raison du manque de compréhension de l’ampleur de la catastrophe. Une déclaration publiée par onze dirigeants politiques Le Pakistan oriental, dix jours après le passage du cyclone, a accusé le gouvernement de "négligence flagrante, d'indifférence totale et impitoyable". Il a également accusé le président de minimiser l'ampleur du problème dans la couverture de l'actualité ... Le conflit entre les Pakis occidentaux et occidentaux tan s'est développé en mars ... Avec cette tension accrue, le personnel étranger a été évacué par peur de la violence ... Ce conflit s'est étendu à la guerre de libération du Bangladesh en décembre et s'est achevé avec la création du Bangladesh. C’était l’une des premières fois qu’un événement naturel a contribué à déclencher une guerre civile ... Un plan de pacification militaire planifié par l’armée pakistanaise - nom de code Operation Searchlight - a commencé le 25 mars 1971 pour endiguer le mouvement d’indépendance du Bengale en prenant le contrôle de la Les grandes villes, puis éliminant toutes les oppositions, politiques ou militaires, en un mois ... L’opération a également commencé le génocide de 1971 au Bangladesh. Ces assassinats systématiques n'ont servi qu'à enrager les Bengalis, ce qui a finalement abouti à la sécession du Pakistan oriental plus tard au cours de la même année ...).

2/6/2: Il est fait mention du génocide perpétré par l'armée du Pakistan occidental lors de la guerre de libération du Bangladesh en 1979: (... On estime à 10 millions le nombre de réfugiés bengalis qui ont fui vers l'Inde voisine, tandis que 30 millions ... Les médias bangladais et les ouvrages de référence en anglais ont publié des chiffres très diversifiés, allant de 200 000 à 3 000 000 en Bangladesh ...).

2/6/3: Il s'agit du génocide au Bangladesh en 1971, commis par le Pakistan occidental contre le Pakistan oriental dont les habitants ont revendiqué leur droit à l'autodétermination. L'Inde a accueilli la plupart des réfugiés bengalis; l'armée pakistanaise a contraint de nombreux hindous à se convertir à «l'islam»: (... des membres de l'armée pakistanaise soutenant des milices engagées dans des assassinats massifs, des déportations et des viols commis par génocide ... Au cours de la guerre, de nombreux meurtres et autres atrocités ont été commis - notamment les déplacements de civils au Bangladesh (Pakistan oriental à l'époque) et les violations généralisées des droits de l'homme ... Les membres de l'armée pakistanaise et les milices islamistes soutenant l'armée pakistanaise ont tué entre 300 000 et 3 000 000 de personnes et ont violé entre 200 000 et 400 000 femmes bangladaises, en participant à une campagne systématique de viol génocidaire ... Les zones hindoues ont été particulièrement touchées ... Les gens hindous, qui représentent les trois quarts des réfugiés et la majorité des morts, ont subi le fardeau de la haine de l'armée pakistanaise ...).

2/6/4: Le Pakistan oriental s'est séparé en tant que nouvel Etat du Bangladesh après la défaite du Pakistan occidental par l'Inde. Après sa défaite, l’armée pakistanaise a contrôlé la nation pakistanaise au Pakistan (qui n’appelle plus le Pakistan occidental) tout en propageant la corruption et la tyrannie; bien sûr, le terrorisme wahhabite s'est propagé au Pakistan. En fait, le Pakistan wahhabite est le principal facteur à l'origine de l'émergence du mouvement terroriste de Taliban et de la destruction de l'Afghanistan. Nous affirmons brièvement ici que la creation des deux pays wahhabites, l’Arabie saoudite et le Pakistan, figure parmi les principales fautes du XXe siècle parce que le terrorisme wahhabite constituant désormais une véritable menace dans le monde entier.

2/6/5: L'Inde a davantage souffert des gens wahhabites que de l'occupation britannique. Gandhi est un grand homme, alors que le général Yahya Khan est un homme totalement différent. Même si les gens wahhabites admettaient les faits susmentionnés sur le Bangladesh, ils feraient de leur mieux pour défendre et «justifier» les criminels du Pakistan en raison de la culture wahhabite du double standard. Ils diront, par exemple, que les atrocités commises par le criminel Yahya Khan font partie du djihad "islamique" et d'un devoir "religieux"! En revanche, les gens wahhabites condamnent l’occupation britannique comme une injustice déplorable.

2/6/6: Bien sûr, nous sommes contre tout type d’occupation: l’invasion arabe et ottomane et la colonisation occidentale; nous sommes contre les criminels de guerre, à l’est et à l’ouest. En outre, nous connaissons très bien les différences évidentes entre les graves injustices commises par l’Occident et les types d’injustices les plus graves commis par les «musulmans» dont les tyrans intronisés ont faussement attribué leurs actes au nom de la grande religion de l’islam, faussant ainsi son image ternissant sa réputation. Par conséquent, ils ont commis une grave injustice contre le Seigneur Dieu en plus de violer les droits de l'homme. Cela rend leurs injustices pires que celles commises par la colonisation occidentale. En le montrant, un penseur coraniste comme nous défend l’islam et se range du côté de la justice et du Seigneur Dieu.

3- Ainsi, les crimes perpétrés par les tyrans intronisés au Moyen-Orient après que l'occupant occidental a quitté les pays occupés sont pires et plus injustes que la colonisation occidentale. Cela se voit clairement lorsque nous comparons l'incident de Denshawai en Egypte (en juin 1906) commis par l'occupation britannique et les crimes des tyrans militaires en Egypte de 1952 à nos jours. L’incident de Denshawai a marqué un tournant dans la présence britannique en Egypte. Bien que l'incident lui-même ait été relativement limité en termes de nombre de victimes et de blessés, la réaction des officiers britanniques à l'incident et ses conséquences graves ont été les conséquences de son impact durable. Un groupe d'officiers britanniques a perturbé les habitants du village de Denshawai en chassant des pigeons. Les villageois ont cherché à protéger leurs biens et ont attaqué les officiers et une bagarre a éclaté. Des paysans égyptiens ont été tués et un officier britannique a été tué. Les occupants britanniques n’ont pas envoyé d’armée pour détruire le village de Denshawai; ils ont simplement tenu un procès pour les paysans; quatre paysans ont été condamnés à mort, certains emprisonnés et d'autres condamnés à la flagellation. Sans aucun doute, ce procès était injuste, mais nous devrions nous rappeler les faits suivants.

3/1: Ce procès a eu lieu devant un tribunal égyptien. le juge en chef était un copte, Boutros Ghali, et l'ensemble des juges comprenait deux autres Egyptiens «musulmans», dont l'un était le frère du leader politique Saad Zaghloul.

3/2: La liberté accordée par les occupants britanniques en Egypte a aidé le jeune dirigeant politique Mustapha Kamel (décédé en 1908) à dénoncer l'incident de Denshawai tout en le considérant comme un massacre alors qu'il se rendait en Grande-Bretagne et en France pour condamner l'occupation britannique et demander l'indépendance de l'Egypte. La fureur régnait dans toute l’Egypte et cet incident donna lieu à des sentiments de nationalisme. La Grande-Bretagne dut démettre Lord Cromer de son poste de contrôleur général en Egypte (de 1882 à 1907). Eldon Gorst lui succéda et reçut l'ordre de permettre davantage de libertés en Egypte.

3/3: L'incident de Denshawai n'est plus qu'une ligne d'histoire. Nous ne pouvons pas dire la même chose - pour le moment - concernant les massacres commis par le régime militaire égyptien (au pouvoir depuis 1952) contre plusieurs Egyptiens.

4- Les crimes de la colonisation française en Syrie sont moins graves que les atrocités commises par les tyrans qui ont dirigé la Syrie de Husni Al-Za'im à Hafiz Al-Assad et à son fils Bashar Al-Assad.

5- Les crimes de la colonisation britannique en Irak sont moins graves que les atrocités commises par le parti Al-Baath et Saddam Hussein en Irak.

6- Les crimes de la colonisation britannique du Soudan sont moins graves que les atrocités perpétrées par le président et criminel de guerre Omar Al-Bashir au Soudan.

7- Les Français ont commis un massacre en Algérie en réponse à certains attentats suicides. Pourtant, les victimes algériennes de la colonisation française sont moins nombreuses que les victimes de la guerre civile algérienne (1991 - 2002).

8- Nous répétons ici que nous sommes contre les graves injustices commises par les peuples occidentaux dans le cadre de la colonisation occidentale des pays du tiers monde. Cependant, nous insistons sur le fait que ces injustices sont moins graves que les atrocités perpétrées par les tyrans intronisés du Moyen-Orient contre leurs nations; ils ont massacré de nombreuses personnes et volé et passé en fraude des milliards de dollars américains. La colonisation occidentale a permis la liberté de parole et de manifestation (par exemple, la révolution de 1919 en Egypte contre l’occupation britannique). En revanche, les tyrans du Moyen-Orient n'autorisent jamais la liberté d'expression. Nous avons tendance à penser que si les révolutionnaires de 1919 en Egypte devaient être ressuscités pour vivre dans l'Egypte d'aujourd'hui, ils préféreraient sans aucun doute mourir pour préserver leur dignité.

9- Pourtant, les «musulmans» insistent pour adhérer à la culture du double standard; ils condamnent la colonisation occidentale et, en même temps, défendent, justifient et excusent les tyrans du Moyen-Orient, et divinisent les califes pécheurs des conquêtes arabes.

10- Dans les programmes scolaires corrompus dans les pays «musulmans» et arabes, les faits historiques sont ignorés, déformés et falsifies: Les vérités apparaissent comme des mensonges et que les mensonges apparaissent comme des «vérités». Par exemple, les manuels d'histoire mentionnent rarement les guerres civiles arabes des soi-disant «compagnons» de Muhammad. Dans les rares occasions où de telles guerres civiles arabes (qui ont éclaté après la mort de Muhammad) sont mentionnées par des écrivains arabes, elles sont mentionnées parmi les louanges et les honorifiques de ces "compagnons" divinisés: [... notre maître le compagnon..., que Dieu soit satisfait de lui, a tué notre maître le compagnon..., que Dieu soit satisfait de lui ...]. Cela signifie que les prétendus compagnons sont supposés être des divinités saintes et infaillibles, en dépit du fait qu'ils étaient des meurtriers engagés dans une guerre civile! Pourtant, en dehors de ce cercle de «compagnons» divinisés, d'autres meurtriers et assassins sont condamnés par les historiens arabes et considérés comme des diables égarés méritant la colère du Seigneur Dieu. C’est la culture du double standard par excellence; il n'y a aucune autre appellation à employer pour nommer une telle culture.

11- Lorsque nous avons lu le manuel d'histoire du programme des lycées américains, nous avons été surpris par le degré d'objectivité élevé dans le traitement de l'histoire de l'Occident et des «musulmans». Nous ne pouvions pas nous empêcher de remarquer la tendance à l'autocritique concernant, par exemple, le traitement injuste des Afro-Américains et des Indiens Rouges. Cette autocritique et cette approche objective / critique de l'histoire font partie des raisons qui ont motivé les progrès des Etats-Unis et des pays occidentaux en général. En revanche, les gens «musulmans» divinisent et vénèrent les tyrans de l'histoire et des temps modernes! Par conséquent, dans le cadre de notre appel pacifique coraniste à la réforme, nous demandons l’adoption de réformes législatives et éducatives immédiates conduisant à la liberté de religion et à la liberté de parole. C'est la base de la propagation de la culture de la démocratie que ne peut pas coexister avec la culture du double standard. Les enfants américains prononcent ce slogan à l’école: (et justice pour tous); c'est la culture qui devrait, espérons-le, dominer un jour les sociétés musulmanes.

 

Deuxièmement: à la suite du massacre de la Nouvelle-Zélande:

1- La plus grande condamnation du massacre néo-zélandais est venue de Nouvelle-Zélande elle-même par les actions et les paroles du Premier ministre Jacinda Ardern et d'autres personnalités, et même de groupes du crimes organisé. Le massacre de la Nouvelle-Zélande a également été condamné par les pays occidentaux et par Israël, par des personnalités de rang élevé et de rang inférieur de tous les niveaux dans chacun de ces pays. Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, s'est rendu dans la plus vieille mosquée de New York City pour exprimer sa sympathie à tous les gens musulmans après le massacre de la Nouvelle-Zélande. Le pape catholique François a prononcé un discours pour faire le deuil des victimes du massacre de la Nouvelle-Zélande; il a exprimé sa solidarité dans son discours: (Chers frères et sœurs, la douleur causée par les guerres et les conflits qui affligent sans cesse l'humanité, constitue une douleur pour les victimes de l'agression horrible perpétrée contre deux mosquées à Christchurch, en Nouvelle-Zélande. pour les morts et les blessés et leurs familles Je suis proche de nos frères musulmans et de toute cette communauté et je renouvelle l'invitation de s'unir avec la prière et les gestes de paix pour s'opposer à la haine et à la violence. Prions ensemble, en silence, pour nos frères musulmans qui ont été tués.).

2- Le chef-cheikh d'Al-Azhar n'a fait aucune déclaration pour condamner les crimes terroristes commis par l'EIIL (ou ISIS en anglais) à l'Ouest ou au Moyen-Orient. En outre, il a catégoriquement refusé de déclarer les terroristes de l'EIIL d'infidèles / mécréants, car ils "prient" en direction de La Mecque! Le chef-cheikh d'Al-Azhar n'a fait aucune déclaration condamnant le cheikh salafiste Ahmad Abdullah qui a brûlé un exemplaire de la Bible près de l'ambassade américaine au Caire devant les caméras des médias arabes et occidentaux. En revanche, Dar Al-Ifta (centre azharite des fatwas) basée au Caire a condamné dans une déclaration l'incendie d'un exemplaire du Coran par Rasmus Paludan, dirigeant du parti d'extrême droite danois (Stram Kurs), pendant une manifestation organisée devant un groupe de hommes musulmans qui qui priaient.

3- Le 'sultan ottoman' Erdoğan a saisi l'opportunité du massacre néo-zélandais pour obtenir des avantages politiques en exploitant le sang des victimes; sa déclaration semble inaugurer un nouveau type de guerre: une guerre religieuse mondiale dont les sombres perspectives sont décrites dans nos prochains articles. Le 22 mars 2019, le président turc a tenu la soi-disant réunion de "coopération islamique" à Istanbul afin d'affirmer la nécessité de faire face au sentiment croissant de haine contre les gens «musulmans». C’est étrange car il n’a jamais mentionné la haine religieuse profondément ancrée à l’intérieur des gens sunnites wahhabites contre l’Occident; tout le monde semble oublier le fait que ce sont les gens sunnites wahhabites qui ont initié leur violence et leur agression à l’Ouest. Leur religion wahhabite de Satan permettant de massacrer des civils, à l’est et à l’ouest, comme une sorte de devoir religieux. Selon leur religion du terrorisme, les meurtriers wahhabites n'entreront pas en Enfer mais entreront au Paradis pour avoir des relations sexuelles avec des houris pour toujours.

4- Les gens «musulmans» resteront arriérés et régressifs tant qu'ils adhéreront à la culture du double standard.


The views and opinions of authors whose articles and comments are posted on this site do not necessarily reflect the views of IQC.