Search:
From the Archive
"...The Good Deeds Remove away the Bad Deeds. This Is a Reminder for Those Who Remember." (Quran 11:114)
Fatwas: Part Forty-Four
The Baha'i Creed and the Conflict among the Man-Made Religions of Today's Muslims
"God Does Not Shy away from Making an Example of a Female Mosquito, or Something above it..." (Quran 2:26)
MATIERE A REFLEXION vIII
The Muhammadans Are Surely Hypocrites
Wearing of the Veil - Part 1
Fatwas Part two:
Fatwas Part Sixty-Five
Les racines du camp du mal en Occident: les croisades
Campaign to support ElBaradei plans future action
Iran Steps Up Threats To Sufis
The Testimony of a Witness of the Justice of the Judicial Authority in Egypt and the USA
A Peasant, a Sheikh, and a Donkey
Behaving Proudly and Arrogantly Without Justification (1 of 2)
Democratization of Moslem Brotherhood
Persecution of Copts in Egypt Post Muslim Conquest
"Those who Took the Calf Will Incur Wrath from their Lord and Humiliation in this Worldly Life..." (Quran 7:152)
Quranic Terminology: Proof
Fatwas: Part Eighteen
Le camp du mal qui soutient le terrorisme (1): Erdoğan

 

Le camp du mal qui soutient le terrorisme (1): Erdoğan

 

 

Publié le 1 avril 2019

Traduit par: Ahmed Fathy

 

 

 

 

 

 

Introduction:

1- Le camp du mal est principalement situé dans les pays "musulmans" dominés par le wahhabisme, malgré les différences politiques entre les régimes d'Egypte, de L' Arabie saoudite, de Pakistan, etc., le wahhabisme s'est répandu dans ces pays et parmi leurs opposants à la recherche du pouvoir; c’est-à-dire l’organisation terroriste wahhabite MB (ou les Frères ''musulmans''), avec ses groupes et fronts déclarés et secrets, Al-Qaïda et les terroristes de l’EIIL (ou ISIS en anglais) qui ont réussi à former un Etat temporaire qui s’est effondré et qui a pourtant donné lieu à un exemple à répéter, car la diabolique idéologie wahhabite est toujours florissante et dominant jusqu'à maintenant.

2- Erdoğan reste un exemple unique parmi le camp du mal qui soutient le terrorisme parmi les pays "musulmans". Un coup d'état laïque a eu lieu contre Erdoğan, mais il a échoué, de nombreuses personnes souhaitant faire revenir la Turquie à sa laïcité établie depuis l'ère de Kemal Ataturk. Nous espérions que ce coup d'état aurait réussi à renverser Erdoğan, car un régime militaire vaut mieux qu'un régime wahhabite d'Erdoğan. En effet, un coup d'état n'a pas d'idéologie religieuse et il s'effondrera même après un certain temps. Un coup d'état laïque aurait guéri la Turquie de l'épidémie de wahhabisme et aurait préparé ce pays à une transition démocratique dont les démarches ont déjà été entreprises il y a plusieurs décennies. Le régime d'Erdoğan est nominalement laïque, mais c'est un régime wahhabite qui a pour objectif de déraciner les bases de la démocratie afin d'établir une théocratie surmontée d'un calife / sultan ottoman. C'est pourquoi nous décrivons Erdoğan comme (le «sultan» ottoman en cours).

3- Les hommes wahhabites en général sont de deux types: le type franc et ouvert comme Al-Qaïda et ISIS et le type hypocrite à deux visages comme le président turc. En fait, Erdoğan parle beaucoup de la lutte contre l'extrémisme et le terrorisme mais il ne vise que les personnes à la recherche du pouvoir qui il ne vise que les personnes en quête de pouvoir qui souhaitent diriger la Turquie à sa place. Dans le même temps, Erdoğan diffuse ardemment la religion sunnite wahhabite du terrorisme en Turquie. Cela signifie qu'Erdoğan est pire parce qu'il est un homme trompeur et hypocrite. La position d'Erdoğan concernant le massacre de Christchurch dans les deux mosquées de Nouvelle-Zélande en fait un imam / chef du camp du mal wahhabite. Nous fournissons quelques détails à ce sujet dans les points ci-dessous.

 

Premièrement: profiter du massacre de Christchurch lors des élections turques alors qu'Erdoğan se présente comme le "protecteur" de l'islam:

1- Ce massacre odieux nécessite un soutien et une sympathie envers les victimes et leurs familles. Telle est la position des Néo-Zélandais et de leur Premier ministre, Jacinda Ardern, et de nombreux pays du monde entier. En revanche, Erdoğan, dans le cadre de son opportunisme politique haineux, a profité de la tragédie qui a eu lieu en Nouvelle-Zélande dans le cadre de la propagande électorale de son parti politique (c.-à-d., le Parti pour la justice et le développement). Erdoğan a diffusé une vidéo de ce massacre pour atteindre des objectifs politiques en utilisant le sang des victimes! En outre, il a mal utilisé le nom d’islam après avoir diffusé une telle vidéo; il a déclaré que tous les dirigeants du monde, y compris l'ONU, ont déclaré qu'il s'agissait d'un acte d'agression contre l'islam et les gens musulmans et qu'ils n'ont jamais mentionné que l'agresseur était un terroriste chrétien; si l'attaquant était un musulman, ils l'auraient immédiatement décrit comme un terroriste musulman. Erdoğan a ensuite mentionné que "l'islam" est une religion de paix et qu'il n'est jamais lié au terrorisme. Nous sommes tout à fait sûrs qu'il ne parlait que du wahhabisme sunnite et non de l'islam!

2- Erdoğan a lancé une attaque acerbe contre le chef de l'opposition, Kemal Kılıçdaroğlu, en l'accusant de se ranger du côté des islamophobes, comme le décrit Erdoğan.

3- Malheureusement, cette campagne électorale d'Erdoğan a porté ses fruits pourris en Turquie car la plupart des médias turcs étant pro-gouvernementaux. Les médias ont décrit le président turc comme le "protecteur" de l'islam et des musulmans. Un journal turc titrait Erdoğan aux côtés des victimes du terrorisme en Nouvelle-Zélande alors que l’Occident restait silencieux!

 

Deuxièmement: Erdoğan attaque l'Australie alors qu'il se présente comme le "protecteur" de l'islam:

1- Bien entendu, le criminel australien n’a jamais été envoyé par l’Australie pour commettre le massacre odieux. En fait, l’Australie a condamné ce crime terroriste. Il est étrange qu'Erdoğan attaque l'Australie pour se faire passer pour le «protecteur» de l'islam.

2- Erdoğan a décrit le massacre odieux dans le cadre d'une attaque plus vaste contre l'islam et la Turquie! C'est comme si la Turquie était un représentant de l'islam! Au cours de la campagne électorale, Erdoğan a prononcé un discours pour marquer le 104ème  anniversaire de la campagne ou de la bataille de Gallipoli lorsque les Ottomans ont vaincu leurs armées (y compris les armées australienne et néo-zélandaise). Il a déclaré (selon un journal turc) que le massacre de Christchurch était pas une attaque isolée; il s'agit plutôt d'une agression organisée au sein d'une théorie du complot et du fait que certains appareils de renseignement centraux de l'Occident sont impliqués dans cette attaque.

3- L'Australie a compris le danger derrière les mots d'Erdoğan lorsqu'il incitait le terrorisme et la violence contre l'Australie. Le Premier ministre australien, Scott John Morrison, s'est entretenu avec l'ambassadeur de Turquie en Australie, lui disant que les propos du président turc mettaient en danger les Australiens et étaient très insultants pour l'Australie dans des conditions aussi critiques. Il a exigé que ces paroles d'Erdoğan contre l'Australie soient retirées des médias turcs. Il a menacé de prendre des mesures contre la Turquie si nécessaire et toutes les options sont disponibles; il a dit à l'ambassadeur de Turquie qu'il attendrait la réponse du gouvernement turc avant de prendre d'autres mesures. C'était le mercredi 20 mars 2019.

 

Troisièmement: Erdoğan attaque la Nouvelle-Zélande alors qu'il se présente comme le "protecteur" de l'islam:

1- Après le massacre de Christchurch, Erdoğan a rempli les médias du monde de déclarations qui ont alimenté le feu de la haine et du fanatisme. Erdoğan attaque la Nouvelle-Zélande alors qu’elle figure en tête de liste des pays qui se trouvent dans le camp du bien qui est contre le terrorisme. Ainsi, Erdoğan est un imam / chef du terrorisme wahhabite parmi le camp du mal dans les pays "musulmans"; s'il était resté silencieux, comme la plupart des dirigeants des pays "musulmans", cela aurait été mieux pour lui.

2- Erdoğan a incité tous les gens wahhabites du monde entier à lui obéir, tout en exhortant tous les «musulmans» à coopérer et à s'unir afin qu'ils ne subissent plus d'attaques terroristes similaires. Cela signifie qu'il a fait revivre le principe wahhabite du territoire / camp de foi / paix en guerre contre le territoire / camp occidental des «infidèles»!

3- En fait, Erdoğan a menacé l'Australie et la Nouvelle-Zélande en déclarant que si des extrémistes islamophobes des deux pays osaient commettre des attentats terroristes dans la Turquie «musulmane», ils seraient tués et retourneraient dans leurs pays respectifs dans des cercueils!

4- Erdoğan a menacé la Nouvelle-Zélande que si la Turquie ne punissait pas le criminel australien du massacre de Christchurch, la Turquie le punirait! Cela signifie que le président turc ne reconnaît pas les louables démarches entreprises par Jacinda Ardern. Cela signifie qu'Erdoğan tente de mettre en doute la souveraineté de la Nouvelle-Zélande, dont le gouvernement a le droit de juger le criminel australien devant un tribunal. En outre, Erdoğan n'a pas mentionné comment la Turquie "punirait" ce criminel australien; est-ce qu'il l'enlèverait ou le tuerait en Nouvelle-Zélande?! Erdoğan porterait-il atteinte à la souveraineté des Néo-Zélandais sur leur pays?!

5- Dans le cadre de son marketing en tant que "leader" des gens ''musulmans'' contre l'Occident, Erdoğan a fait ce qui suit.

5/1: Erdoğan a davantage insulté la Nouvelle-Zélande et le monde occidental en déclarant que l'Occident menaçait les gens "musulmans" par ce massacre commis en Nouvelle-Zélande à 16500 km de la Turquie, provoquant une montée des taux d'islamophobie et d'agression contre les hommes "musulmans" ignorée par les gouvernements occidentaux!

5/2: Le président turc a envoyé son vice-ministre et ministre des Affaires étrangères  parmi les membres d'une délégation en Nouvelle-Zélande après le massacre de Christchurch; Erdoğan a également passé un appel téléphonique avec Patsy Reddy, gouverneur général de la Nouvelle-Zélande, pour discuter de l'attaque terroriste perpétrée contre les deux mosquées.

6- La Nouvelle-Zélande a compris le danger derrière les paroles d'Erdoğan lorsqu'il a incité au terrorisme et à la violence contre la Nouvelle-Zélande. Jacinda Ardern a déclaré que le vice-Premier ministre et le ministre des Affaires étrangères, Winston Peters, se rendraient en Turquie pour réfuter les déclarations du président turc. Peters a déclaré avoir parlé à des responsables turcs et a exprimé son étonnement lorsque la vidéo du massacre de Christchurch a été manipulée afin de servir des objectifs politiques. Peters avait déjà critiqué la diffusion d'une telle vidéo par les médias turcs qui pourrait mettre en danger la vie des Néo-Zélandais à l'intérieur et à l'extérieur de leur pays. Malgré tout, quelques minutes de la vidéo du massacre de Christchurch ont été diffusées une nouvelle fois pendant la campagne électorale d'Erdoğan!

 

Quatrièmement: contradictions et erreurs historiques:

1- Le criminel australien a écrit sur son arme le nom de la Turquie et certaines batailles impliquant les Ottomans; il a écrit d'autres noms sans lien avec la Turquie; il a même visité la Turquie parmi d'autres pays. Bien sûr, sa haine visait tous les immigrants musulmans en général; pourtant, le président turc a supposé qu'il devait montrer sa colère comme si l'attaque terroriste à Christchurch était contre la Turquie! A l'instar du criminel australien, Erdoğan a très bien étudié l'histoire. Pourtant, il a commis des contradictions et des erreurs historiques lors de sa réponse précipitée au criminel australien qui a perpétré le massacre de Christchurch dans les deux mosquées.

2- Le criminel australien, dans sa déclaration, a exhorté le peuple turc à retourner dans la partie asiatique de la Turquie et à quitter Istanbul (ou Constantinople); Erdoğan a répondu en affirmant que le peuple turc est là depuis des milliers d'années et qu'il restera jusqu'au Jour de la Résurrection et que personne ne pourra transformer Istanbul en Constantinople; il a dit au criminel australien que ses ancêtres européens étaient venus ici et sont partis et que certains sont retournés en Europe dans des cercueils et que le terroriste australien, ou tout autre terroriste suprématiste blanc, ose mettre le pied en Turquie, il sera tué sur le coup.

3- Nous affirmons ce qui suit à propos de ces erreurs historiques.

3/1: Ceux qui vivaient en Asie mineure depuis des milliers d'années étaient les Kurdes et d'autres pays méditerranéens. En fait, les Kurdes sont maintenant les premiers habitants de la Turquie et font partie des faibles et des opprimés sur la Terre. Ils sont contrôlés par Erdoğan et d'autres Turcs au pouvoir.

3/2: Les Turcs étaient des tribus arrivées en Asie Mineure en provenance de plaines d'Asie centrale, comme les Seljuks, qui contrôlaient pendant un certain temps le faible califat abbasside et de vastes régions de l'Asie Mineure, de l'Irak et du Levant.

3/3: Les Ottomans appartiennent à une tribu turque qui, lors de son voyage en Anatolie en 1232 après J.-C., rencontra deux armées en guerre; ils ont pris le parti de l'armée la plus faible et l'ont sauvée de la défaite et l'ont fait remporter la victoire. Cette armée victorieuse qui était faible appartenait aux Seldjouks turcs qui ont combattu les Mongols dirigés par Aqtay, fils de Gengis Khan. Pour montrer sa gratitude, le sultan Seldjoukide Aladdin I ou Alaa'-Eddine I (1219 - 1235 ap. J.-C.) a nommé Ertugrul, chef de la tribu turque qui l'a aidé, à la gouverner sur une étendue de terre. Cela a donné à Ertugrul la possibilité de faire des raids contre l'empire byzantin, qui était sur le point de s'effondrer. Au sein des bannières du «djihad», Ertugrul a réussi à étendre ses territoires et à annexer davantage de terres à l'ouest de l'empire byzantine. Après sa conquête de la ville d'Eskisehir, Ertugrul mourut à l'âge de 93 ans, succédé par son fils Osman I en 1299 après J.-C., fondateur de l'empire ottoman. Lorsque les Mongols ont attaqué l'Etat de Seljuk en Asie mineure en 1300 après J.-C., provoquant son effondrement, Osman I a déclaré qu'il dirigeait ses territoires / régions annexés de manière indépendante et il a conquis d'autres régions de l'empire byzantin et il a atteint le Bosphore. Peu de temps avant sa mort en 1326 après J.-C., son fils Orhan conquit la ville de Bursa. Osman I j'ai dit à Orhan de l'enterrer dans l'église du palais de Bursa; cette église a été transformée en mosquée. Osman I est donc décédé après avoir défini la politique expansionniste de son empire ottoman. Le sultan ottoman Mehmed II conquit Constantinople en 1453 après J.-C. Pour encourager et renforcer le moral de ses soldats et de ses chefs militaires, ce sultan a relancé un mythe historique concernant le compagnon du Prophète Muhammad, Abou Ayoub Al-Ansari, qui assiégea Constantinople avec les Umayyads 670 après J.C. et fut mortellement blessé lorsque les Umayyads furent vaincus. La légende dit qu'avant sa mort, le blessé Al-Ansari avait ordonné aux Arabes d'enterrer son cadavre à l'endroit le plus proche de Constantinople. Mehmed II a répandu la rumeur selon laquelle la tombe d'Al-Ansari aurait été «découverte» près des murs de Constantinople et qu'un mausolée et une mosquée auraient été construits à cet endroit! Le peuple turc qui a divinisé les compagnons de Muhammad a adoré ce mausolée «saint»; les soldats et les chefs militaires de l'armée ottomane de Mehmed II ont juré de conquérir Constantinople; ils ont réussi à le faire et cela a provoqué un changement décisif et radical dans l'histoire du monde à l'époque. Après la conquête ottoman de Constantinople - faussement au nom de l'islam! - Mehmet II, le conquérant, a rebaptisé la ville sous le nom d'Islambul (plus tard renommé Istanbul) et a transformé sa cathédrale Hagia Sophia en mosquée.

4- Dans sa déclaration, le criminel australien a écrit que les Européens blancs transformeront un jour Istanbul en chrétien Constantinople. Erdoğan a répondu par son intention de transformer la cathédrale Hagia Sophia en mosquée. Mehmet II le Conquérant l'a fait, mais en 1935, elle a été transformé en musée. Erdoğan souhaite maintenant la transformer à nouveau en mosquée! Erdoğan suppose pouvoir prédire l'avenir en disant que le peuple turc restera jusqu'au Jour de la Résurrection et que personne ne pourra transformer Istanbul en Constantinople.

 

Enfin:

1- La Première ministre de la Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, a appliqué l'islam en termes de comportement pacifique, qui consiste à traiter tout le monde à travers les valeurs coraniques supérieures de l'islam: paix, justice, charité, miséricorde et dignité humaine. Quant à l’islam en termes de croyance / foi à l’intérieur du cœur / âme des êtres humains, c’est du monothéisme et de la piété; cela n'est jugé que par le Seigneur Dieu au Jour du Jugement. Dans la vie des êtres humains sur Terre, nous avons le droit de juger du comportement manifeste de tous les êtres humains. Par conséquent, nous affirmons nous-mêmes que le Premier ministre de la Nouvelle-Zélande figure parmi les meilleurs musulmans en termes de comportement pacifique. Nous affirmons également que les terroristes sont des incroyants en termes de comportement; ils ne sont jamais musulmans, aussi dur qu'ils puissent dire et quels que soient leurs appartenances religieuses, leurs races et leurs couleurs, parce qu'ils ont recours à la violence et à l'agression. Nous affirmons donc nous-mêmes qu'Erdoğan fait partie des leaders du terrorisme wahhabite, aussi habile soit-il qu'il joue avec les mots; ses positions, ses paroles et ses actes contredisent le coranisme; c'est-à-dire, le vrai islam qui n'est que le Coran.

2- Erdoğan occupe actuellement une partie de la terre syrienne et tue une partie du peuple syrien. Pourtant, il parle apparemment de l'islam comme religion de la paix! Erdoğan chante apparemment les hymnes de la liberté, qui est une valeur fondamentale de l'islam dans le Coran. Cependant, il poursuit en même temps les opposants et les prive de leur liberté de critiquer son régime. Le Seigneur Dieu dit ce qui suit dans le Coran: "O vous qui avez cru! Pourquoi dites-vous ce que vous ne faites pas? C'est une grande abomination auprès d'Allah que de dire ce que vous ne faites pas." (61:2-3); "Commanderez-vous aux gens de faire le bien, et vous oubliez vous-mêmes de le faire, alors que vous récitez le Livre? Etes-vous donc dépourvus de raison?" (2:44). Nous avons tendance à penser qu'Erdoğan n'a jamais lu cela dans le Coran.

3- Si Erdoğan adhère effectivement aux faits coraniques de l'islam, il aurait dû être le premier à soutenir les paroles, les positions et les actes du Premier ministre de la Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, mais il a fait exactement le contraire; c.-à-d., qu'il a profité du sang des victimes innocentes du massacre de Christchurch pour "justifier" le fait qu'il verse encore plus de sang d'autres victimes innocentes ailleurs.


The views and opinions of authors whose articles and comments are posted on this site do not necessarily reflect the views of IQC.