Search:
From the Archive
The Sheep and The Vet
La destruction de la famille Al-Saoud à cause de son éloignement des autres de la Voie de Dieu (1)
Rules, Rules, and more Rules
Self Determination
Fighting terror with a dictionary
My speech in the Conference of Writers in Norwich
Fatwas Part Ninety
World Security Begins in Cairo, Egypt
The Baha’i s
Fatwas Part Seventy-Two
Enjoin Good.....Forbid Evil
To reform Mubarak of Egypt
The Disobedience of the Israelites during the Absence of Moses at Mount Al-Tur
Les racines du camp du mal en Occident: les croisades
"But Speak to him Mildly. Perhaps he Will Remember, or Have Some Fear." (Quran 20:44)
They Ask You about Fayrouz
Two fatwas about Afghani people
A Message to Our Beloved Quranists: We Would Like To Have This Simple Means of Support For the Sake of Islam
When Will the KSA Purify Itself from the Abomination of Wahabism?! An Introductory Article
GOD AND THE PURPOSE OF CREATION
Jusqu'à quand cette haine «sacrée» envers l'Occident continuerait-elle?!

 

Jusqu'à quand cette haine «sacrée» envers l'Occident continuerait-elle?!

 

Publié le 26 mars 2019

Traduit par: Ahmed Fathy

 

 

 

 

 

Introduction:

 Notre article intitulé "Jusqu'à quand cette haine «sacrée» envers l'Occident continuerait-elle?!" a été publié pour la première fois sur notre site Web (www.ahl-alquran.com) le 1er février 2009. Nous le republions ici pour rappeler à nos lecteurs. La haine «sacrée» dans l'esprit des  Arabes «musulmans» envers l'Occident en général est l'un des principaux facteurs pouvant contribuer à déclencher une guerre religieuse mondiale. Nous implorons le Seigneur Dieu de ne jamais permettre que ce type de guerre mondiale sans précédent ait lieu, car ses victimes ne seront que les faibles sur la terre.

 

L'ARTICLE ENTIER:

 

Premièrement:

1- Notre mission à travers nos écrits sur la réforme se limite à réformer les Arabes «musulmans» et non à réformer l'Occident, les Américains ou les Israéliens. Les non-Arabes en général sont déjà engagés dans un processus continu d'auto-réforme alors qu'ils tirent les leçons de leurs erreurs passées. Ils louent rarement les dirigeants car la plupart de leurs écrits se concentrent sur la critique de personnes corrompues. Quant aux Arabes, malgré le fait que tous les maux du monde existent dans leurs pays, ils ne se lassent jamais de chanter les louanges des dirigeants dans leurs écrits et de rappeler aux lecteurs la gloire passée; ils lancent leurs attaques, leurs malédictions et leurs critiques contre l’Occident en général et contre Israël et les Etats-Unis en particulier. C'est comme si un abus verbal et écrit de l'Occident ferait des Arabes le meilleur peuple du monde! Ironiquement, les pays occidentaux maudits et critiqués par les Arabes, au sein d’un nombre incalculable de théories du complot, progressent dans tous les domaines; en revanche, tous les pays arabes dépendent de l'Occident pour se nourrir et se procurer les éléments de la vie nécessaires. Les Arabes achètent également des armes avec lesquelles ils se battent et se tuent. L'Occident est à l'origine des aides accordées aux classes les plus pauvres du monde arabe. Nous devons nous rappeler que les banques des pays occidentaux reçoivent les énormes quantités d’argent volées et passées en fraude par des souverains tyranniques arabes. Il est étrange que des écrivains arabes et des personnalités des médias qui attaquent les pays occidentaux utilisent des produits fabriqués dans le monde occidental: voitures, téléphones portables, télécommunications, ordinateurs portables, microphones, etc. Sans les Occidentaux, les Arabes restés comme des bédouins dans le désert, récitant de vieux poèmes d'une gloire passée. A propos, Israël que les Arabes maudissent jour et nuit à voix haute et criarde, en particulier dans leurs mosquées, a vaincu les Arabes à toutes les batailles. Lorsque des réformateurs émergent parmi les Arabes et critiquent leurs conditions ignobles et expliquent pourquoi les Arabes sont défaits pendant, avant et après chaque bataille, ces réformateurs sont accusés de se ranger du côté des «ennemis» en les louant au lieu de les maudire.

2-Nous devons nous rappeler que depuis l’époque des sultans ottomans jusqu’à présent, nous entendons dans les sermons de vendredi dans les mosquées d’Egypte les supplications adressées au Seigneur Dieu dans l’intérêt des dirigeants et de leurs troupes militaires pour qu’elles puissent vaincre leurs «ennemis infidèles», asservir leurs femmes et confisquer leur argent et leurs biens; de telles supplications pour le bien des tyrans font qu’ils ne remportent la victoire que sur leurs nations et jamais sur leurs «ennemis infidèles». Bien sûr, les dirigeants tyranniques «musulmans» du passé et d'aujourd'hui volent l'argent de leurs nations, font que leurs hommes violent leurs victimes et massacrent tant de gens. Pourtant, de tels dirigeants tyranniques du monde arabe imposent à leurs nations de les louer et de les remercier; les troupes armées de ces tyrans oppriment, torturent et violent des victimes innocentes parmi leurs nations. Néanmoins, au lieu d'exprimer leur colère contre de telles injustices, la plupart des Arabes canalisent leur colère contre le monde occidental, en particulier Israël et les Etats-Unis.

3- Etrangement, les nations arabes exigent des dirigeants des pays occidentaux de les servir, comme si elles étaient élues par des Arabes; les nations arabes oublient que les présidents des pays occidentaux sont élus par leurs nations pour servir et satisfaire leurs électeurs et non aucune autre nation. Au lieu de servir les nations arabes, les dirigeants arabes tyrannisent et oppriment leurs nations; pourtant, les citoyens arabes ne demandent jamais aux tyrans arabes de les servir. Tout le monde sait que la liberté n'est jamais offerte en cadeau; au contraire, le chemin de la liberté n'est pavé que de luttes et de combats sanglants; c'est la seule voie pour parvenir à la liberté face aux tyrans arabes locaux dans le monde arabe et «musulman». Une telle occupation et oppression de la part de tyrans arabes locaux ne se rendra pas et ne partira pas facilement. Les tyrans arabes savent très bien que s’ils abandonnent quoi que ce soit, ils finiront par être détrônés et risquent de se faire tuer ou d’être emprisonnés; c'est pourquoi de tels tyrans restent sur leurs trônes jusqu'à ce qu'ils - ou plutôt leurs nations! - mourir. C'est pourquoi la confrontation entre les nations arabes lésées et opprimées et les tyrans arabes aura inévitablement lieu un jour mais la reporter ne l’empêchera jamais et ne diminuera jamais sa résultats; plus une telle confrontation est différée, plus elle sera sanglante et difficile. En effet, au fil du temps, les tyrans sont collés à leurs trônes et commettent davantage d'injustices, de massacres, d'oppression, de contrebande d'argent, etc. Cela conduit à des fosses communes pour des milliers de victimes assassinées et torturées. Les pays occidentaux peuvent aider les nations opprimées à résister aux tyrans et à ne pas lutter au nom des nations endormies contre les tyrans arabes, en particulier lorsque les nations arabes opprimées vantent les louanges des tyrans et maudissent tout le temps l'Occident. Nous devons nous rappeler que les peuples occidentaux ont lutté pendant des siècles pour se débarrasser de l'alliance entre clergés catholiques, seigneurs féodaux et dirigeants tyranniques. Bien sûr, jusqu'à présent, les penseurs de l'élite culturelle des pays occidentaux se sont engagés dans un processus de réforme; en fait, ils ont réussi à éliminer (autant que possible) les conséquences négatives du capitalisme cruel; ils se sont battus pour les droits civils des personnes de couleur et des minorités, et ils se sont rangés du côté des droits des pauvres et des travailleurs. C'est pourquoi nous voyons dans le monde occidental des organisations qui défendent et promeuvent les droits de l'homme, la démocratie et la transparence en dehors des pays occidentaux. Malheureusement, la plupart des Arabes ont leurs propres soupçons envers de telles organisations qui cherchent à aider les pays arabes; la plupart des Arabes considèrent que cette aide fait partie de «conspirations» visant à détruire le monde arabe et à s'immiscer dans ses affaires; une telle ingérence est troublante pour les tyrans arabes, mais les citoyens arabes supposent que leur dignité est lésée lorsque des non-arabes parlent négativement de tyrans arabes intronisés.

4- Par conséquent, les pays arabes sont injustes envers eux-mêmes car ils acceptent l'oppression dans la soumission et la faiblesse, ce qui a accru la force des dirigeants tyranniques. Bien sûr, les tyrans intronisés sont isolés et ne font jamais confiance à qui que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur de leur pays. Ces tyrans ont le sentiment que leurs nations les haïssent et que les pays occidentaux les méprisent. Au sein de ces tragédies, de cette misère et de ces cauchemars de la vie quotidienne dans le monde arabe, les Arabes canalisent leur fureur contre des penseurs réformistes qui parlent franchement des faiblesses et des défauts des nations arabes. La plupart des gens oublient que la réforme commence par une analyse précise de ce qui ne va pas. C’est ce que nous faisons ici sur notre site Web du coranisme au milieu de milliers de sites Web et de plateformes médiatiques qui louent et flattent les tyrans arabes et répandent des mensonges et des mythes flagrants.

5- Le Seigneur Dieu dit dans le Coran que nous devons dire la vérité et ce qui concerne la justice même si cela va à l'encontre de nos proches et sert nos ennemis: "O les croyants! Observez strictement la justice et soyez des témoins (véridiques) comme Allah l'ordonne, fût-ce contre vous-mêmes, contre vos père et mère ou proches parents. Qu'il s'agisse d'un riche ou d'un besogneux, Allah a priorité sur eux deux (et Il est plus connaisseur de leur intérêt que vous). Ne suivez donc pas les passions, afin de ne pas dévier de la justice. Si vous portez un faux témoignage ou si vous le refusez, [sachez qu'] Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites." (4:135); "O les croyants! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Allah et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l'équité: cela est plus proche de la piété. Et craignez Allah. Car Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites." (5:8); "...Et quand vous parlez, soyez équitables même s'il s'agit d'un proche parent..." (6:152). Dans nos écrits, par exemple, nous n'avons jamais écrit que des faits connus, publiés, prouvés et compris concernant Israël et l'organisation terroriste Hamas.

 

Deuxièmement:

1- La haine «sacrée» de la plupart des Arabes envers l'Occident est due à deux facteurs principaux: (A) les tyrans arabes (ou les occupants locaux!), et (B) la culture wahhabite répandue par l'organisation terroriste MB (ou les Frères musulmans) partout dans le monde «islamique». Les deux facteurs existent à l'intérieur du royaume saoudien qui est la source du wahhabisme (la tendance terroriste et extrémiste dérivée de la doctrine hanbalite sunnite) et où la tyrannie atteint les pires niveaux imaginables. Cette tyrannie est illustrée par le fait que les Arabes de L'Arabie sont connus sous le nom de «Saoudiens», comme s'ils appartenaient aux membres de la famille royale saoudienne, sans parler des classes marginalisées et opprimées parmi elles, comme les gens chiites et certaines tribus proches des frontières du sud.

2- Dans les bannières du nationalisme, certains partis politiques et armées locales ont conduit les mouvements de libération du monde arabe à se débarrasser de l'occupation étrangère; pourtant, une fois arrivés au pouvoir, ils n'ont jamais quitté les trônes dans les pays arabes; ils ont maintenu, par leur contrôle des médias, des mosquées et de l'éducation, l'idée illogique que le monde occidental (ou les puissances coloniales) conspirent contre le monde arabe. De cette façon, les tyrans arabes intronisés ont incité leurs nations à canaliser leur haine et leur frustration envers l’Occident, tout en négligeant la corruption profondément enracinée, la tyrannie et les échecs des régimes arabes. Toutes les devises soulevées par de tels régimes tyranniques arabes ne se sont jamais concrétisées et ils n'ont pas réussi à fournir aux jeunes l'exigence minimale d'un niveau de vie décent (ils ne peuvent pas se marier, avoir un travail, etc.). Ainsi, les tyrans arabes craignent que de tels jeunes frustrés ne se révoltent et ne se rebellent contre les régimes actuels; ils doivent propager la théorie du complot selon laquelle l'Occident (en particulier Israël et les Etats-Unis) conspire contre le monde arabe et doit être détesté et combattu. Ainsi, toute la fureur et la frustration seraient dissipées contre l'Occident, et tous les échecs des régimes arabes et les injustices qu'ils commettraient seraient justifiés et expliqués sur la base d'une telle théorie du complot. C'est comme si le «progrès» arabe dans tous les domaines devait être combattu et arrêté par les puissances occidentales «jalouses»!

3- Malgré la lutte politique entre les régimes militaires et les gens wahhabites en quête de pouvoir (en particulier l’organisation terroriste MB et ses sous-organisations ouvertes et cachées) dans le monde arabe, les deux parties s’accordent pour répandre la culture de la haine de l'Occident parmi les masses comme cause de tous les maux et échecs. Bien entendu, toutes les tendances wahhabites ont des motivations politiques et religieuses pour répandre cette haine «sacrée» envers l’Occident; ils ont ravivé, à l'ère moderne des droits de l'homme et du village mondial, la culture des croisades européennes et les guerres djihadistes qui sont typiques du Moyen Age, relançant ainsi l'idée sunnite de diviser le monde en deux camps ou territoires de guerre / infidèles et de foi / paix. Ces idées sunnites salafistes / wahhabites du terrorisme continuent de se répandre dans les mosquées, les médias et les établissements d’enseignement du monde arabe. Bien entendu, cela se fait dans le cadre de l'objectif wahhabite (ou plutôt de l'illusion) de faire revivre le califat dit «islamique». Les gens wahhabites ont dû déployer un effort aussi maladif pour enseigner à plusieurs générations du monde arabe l'idée de deux territoires / camps.

4- Dans de nombreux cas, les tyrans militaires intronisés et leurs ennemis les hommes wahhabites à la recherche du pouvoir qui cherchent à établir une théocratie ont directement coordonné leurs efforts pour répandre la culture de la haine «sacrée» envers l'Occident, sous prétexte de «défendre» l'islam ; les deux parties rivalisent pour montrer plus d'apparence de «piété» devant les masses à travers leur troupeau d'clergés et de cheikhs dans les médias, le cyberespace, les mosquées et les établissements d'enseignement. C'est pourquoi les deux parties s'appuient sur la culture dominante du wahhabisme sunnite, se présentant comme s'il s'agissait de l'islam. C'est pourquoi il n'est pas étonnant que Moubarak, le président militaire tyrannique de l'Egypte, ait arrêté et torturé des hommes coranistes pacifiques. En effet, leur appel à une réforme religieuse constitue une menace pour les racines et l’existence de la religion sunnite elle-même. Mubarak se bat contre les membres du groupe terroriste MB, mais il défend leur culture wahhabite, aux côtés de son ministre de la Défense et du chef d'Al-Azhar. Dans la culture corrompue de la haine «sacrée» envers l'Occident, des gens coranistes, des défenseurs des droits de l'homme et des ONG en Egypte sont poursuivis et persécutés en tant qu'agents rémunérés des pays occidentaux qui «conspirent» contre l'Egypte!

 

Troisièmement:

  Nous avons géré et organisé le forum hebdomadaire du Centre Ibn Khaldoun, basé au Caire, tous les mardis de janvier 1996 à juin 2000. A un moment donné, en 1997, nous avons discuté avec des penseurs coptes renommés (le Dr. Waseem Al-Sisi, M. Ramzy Zaqalama et M. Alfy Anwar Attalla) l’intention de certains homme coptes riches de créer une université copte. Nous, nous-mêmes, n'aimions pas un tel projet car il provoquerait davantage de divisions entre les Egyptiens chrétiens coptes et musulmans. Notre propre suggestion a été de réformer l’éducation en Egypte, en particulier les programmes scolaires d’histoire, de religion et de langue arabe, à mesure que le contenu de ces programmes élargit la division entre les Egyptiens. Par exemple, les programmes d'histoire ne tiennent pas compte de l'époque copte de l'histoire égyptienne. Même les hommes de l'appareil de sécurité d'Etat égyptien qui ont assisté aux forums hebdomadaires ont approuvé notre proposition. Dans le magazine de gauche basé au Caire, Rose Al-Youssef, nous avons publié un article sur notre projet de réforme des programmes d’enseignement religieux dans les écoles publiques et les écoles azharites. Nous avons brièvement discuté des idées principales d'un tel projet de réforme de l'éducation et de la manière dont il s'agira d'un premier pas important vers la réforme d'Al-Azhar. L'année suivante, notre projet de réforme de l'éducation a été préparé et discuté au Centre Ibn Khaldoun et a reçu un financement européen; de nouveaux programmes alternatifs ont été préparés; nous avons nous-mêmes préparé des programmes d'enseignement religieux à toutes les étapes de l'éducation publique; nous avons écrit un scénario sur la tolérance religieuse dans l’Egypte abbasside et un film documentaire sur la manière dont les gens musulmans et les gens chrétiens coptes en Egypte célèbrent l’anniversaire de la Vierge Marie dans l’église principale du quartier du Vieux Caire, car la plupart des participants à cette célébration étaient des gens musulmans, ce qui signifie que la majorité de la population égyptienne a exprimé sa tolérance envers les gens non-musulmans. Nous avons écrit des lettres sur de tels efforts au sein du Centre Ibn Khaldoun à l'Eglise copte orthodoxe, Al-Azhar, aux ministères de l'information et de l'éducation égyptiens, au Parlement égyptien, ainsi qu'à des penseurs éminents et à des personnalités de l'élite culturelle égyptienne, cherchant discussion et conseils dans le cadre de notre projet de réforme de l'éducation en Egypte. Pourtant, la plupart des gens ont rejeté ce projet et accusé notre personne d’être un hérétique / infidèle qui cherche à nuire l’islam et d’être un traître qui a trahi l’Egypte! Nous avons été attaqués durement dans de nombreux articles de plusieurs journaux. Un groupe d’enseignants a été invité (et payé par le Centre Ibn Khaldoun et ont reçu plusieurs livres en cadeaux) dans un hôtel cinq étoiles situé au bord de la mer (pendant leurs vacances) pendant plusieurs jours pour participer à un séminaire sur le projet de la réforme de l'éducation. Malheureusement, cela a abouti à l’arrestation et à l’emprisonnement du Dr. Saad-Eddine Ibrahim, propriétaire du Centre Ibn Khaldoun, et à notre demande d’asile politique aux Etats-Unis en 2001, alors que de nombreux hommes coranistes ont été emprisonnés lors de la seconde vague de leur arrestation, comme ils ont été trouvés «coupables» de montrer «mépris» envers l'islam! Nous écrivons ceci ici parce que ce groupe d’enseignants n’a jamais discuté de notre projet de programmes alternatifs; au contraire, ils ont insisté pour que le séminaire devienne un tribunal de notre personne en raison du financement européen du projet! Ils ont accusé notre personne et les employés du Centre Ibn Khaldoun d'être des agents au service des pays occidentaux «conspirateurs» (en particulier d'Israël et des Etats-Unis) qui cherchent à détruire «l'islam» / «musulmans» et l'Egypte! Nous avons réfuté leurs revendications en soulignant les points suivants ad infinitum ad nauseam.

1- Le projet a été financé par les Pays-Bas et non par les Etats-Unis. Bien entendu, les Pays-Bas n’ont pas l’intention de «détruire» l’Egypte ou d’autres pays arabes.

2- Ce financement a été accordé conformément aux accords officiels passés avec le gouvernement égyptien, qui inspecte à son tour tout ce qui concerne le Centre Ibn Khaldoun et essaie de trouver les fautes ou erreurs pouvant servir de prétexte pour le fermer. Si le financement était un problème, le gouvernement aurait saisi l'occasion d'arrêter les employés du Centre Ibn Khaldoun.

3- Le gouvernement égyptien reçoit des milliards de dollars américains de fonds étrangers provenant des Etats-Unis et d'autres pays occidentaux. La nation égyptienne reçoit très peu de cette aide et de tels fonds; de plus, les fonds étrangers accordés au cours des dix dernières années aux centres de défense des droits de l'homme qui défendent les Égyptiens représentent moins de 0,5% des fonds étrangers versés au gouvernement égyptien en un an. Les dirigeants et les membres riches de la classe aisée et supérieure volent les fonds étrangers; en revanche, les fonds étrangers alloués aux centres de défense des droits de l'homme couvre les salaires d'activistes au service de la société égyptienne. Le financement du projet de réforme de l’éducation a permis au Centre Ibn Khaldoun d’accueillir le groupe d’enseignants en 1999.

4- Comment de tels enseignants auraient-ils des soupçons concernant le financement étranger ou le projet visant à réformer l'éducation puisque ce financement provenait de voies légales, alors qu'ils ignoraient les financements saoudiens cachés qui sont utilisés pour financer des mosquées terroristes afin de répandre l'extrémisme, le fanatisme, l'obscurantisme et le retard?! Le gouvernement égyptien néglige de tel financement saoudien, mais il entraînera la destruction de la société égyptienne par l'ignorance, le schisme, les divisions et les mouvements terroristes qui ont frappé l'Egypte dans les années 1990; comment se fait-il que de tels enseignants s'opposent à la réforme de l'éducation qui est le remède indispensable pour éliminer le terrorisme wahhabite?!

5- Où est la "conspiration" ici? Le projet de réforme de l’éducation n’a pas de secrets ni d’arrières-pensées, en particulier du fait qu’il fait officiellement l’objet de discussions ouvertes; Al-Azhar et d'autres institutions ont ignoré les lettres qui leur avaient été envoyées (par le Centre Ibn Khaldoun) au sujet du projet; de plus, le groupe d’enseignants s’est rendu (et a été payé gentiment) à l’hôtel situé en bord de mer pour discuter de ce projet et ne pas en douter. Où sont les signes d'une "conspiration occidentale" dans un tel projet?! Les programmes d'enseignement alternatifs proposés pour l'enseignement religieux ne sont fondés que sur les valeurs coraniques relatives à la tolérance et aux droits de l'homme. Où est la "conspiration" ici contre l'islam et l'Egypte?!

6- Le financement étranger du projet vise à introduire une réforme dans l'intérêt de notre Egypte bien-aimée; pourquoi ce groupe d'enseignants ne condamnerait-il pas des milliards de dollars américains de fonds volés par des ministres et des personnalités de haut rang du gouvernement égyptien? Qui sont les conspirateurs ici qui méritent d'être mis en accusation et punis? Pourquoi un tel groupe d’enseignants ne serait-il pas furieux face à l’argent de la nation égyptienne volé par des dirigeants?!

7- Enfin, pourquoi les Etats-Unis conspireraient-ils contre l'Egypte?! Les Etats-Unis peuvent conspirer contre leurs pairs ou leurs ennemis qui ont un pouvoir et une ampleur égaux; les Etats-Unis ne doivent pas conspirer contre l'Egypte puisque Moubarak obéit aveuglément au président américain et qu'il reçoit des ordres de Washington par téléphone! Les Etats-Unis conspireraient-ils contre l'Egypte en lui accordant des milliards de dollars américains?! Finalement, nous en avons eu assez de devoir répéter les mêmes points plusieurs fois; nous avons regardé ce groupe d'enseignants avec pitié car ils sont victimes d'une éducation corrompue et de la culture corrompue des théories du complot et de la haine «sacrée» envers l'Occident. Cet événement a eu lieu en 1999 et, malheureusement, telle culture aussi corrompue s’est développée et dominée jusqu’à présent.

 


The views and opinions of authors whose articles and comments are posted on this site do not necessarily reflect the views of IQC.