Search:
From the Archive
The Dictatorship of The Proletariat.
They Deceive People by Talking about the So-Called the Four "Righteous" Caliphs
The Egyptian Culture of Telling Lies
Asking People to Repent and Postponing Judgment till the Day of Resurrection
This is a new kind of war, How we can win it?
We Command its Affluent Ones, They Transgress in it! ( The Holy Quran : 17:16)
Islamic State\'s horrible healing power in Egypt
Salafi Wahabism is anti Islam
"The Irrelevance of Bin Laden"þ
"Operation Libya" and the Battle for Oil
Fatwas Part Eighty
SECTUAL DIVISION IS NOT SALVATION BUT DAMNATION
What Would Egypt Lose if ISIS-Like Azharite Clergymen Be Thrown into the Dustbin of History?!
A Joke to Burst out Laughing: The KSA Is Leading an Anti-ISIS Coalition
Egypt’s Copts in Al-Qaeda’s Sights
This Great Egyptian-American Lady
Muslims and Children of Israel
Job and Fellowship Listing
Guilt By Association
Muhammad Does not Embody Islam, Let Alone Muslims
Le destin de M. Ibn Salman et de son royaume saoudien

Le destin de M. Ibn Salman et de son royaume saoudien

 

Publié en novembre 14, 2017

Traduit par: Ahmed Fathy

Introduction:

1- M. Ibn Salman, le prince héritier saoudien maintenant, était entièrement inconnu pendant des années. Pourtant, son nom fait désormais la une des journaux internationaux en raison de ses mesures draconiennes et de ses décisions prises à l'intérieur du royaume saoudien, dont les politiques adoptées sont le secret, la rigidité et les compromis. Le monde entier est émerveillé par ce jeune prince qui, avant de devenir roi, a impliqué son royaume dans une guerre diabolique au Yémen et au siège de Qatar. M. Ibn Salman s'est débarrassé des princes aînés qui sont les fils de ses oncles paternels, et il est déterminé à faire face à l'Iran, et ses alliés régionaux sont sous son contrôle. Pourtant, il est imprudent et impétueux; il perd militairement et politiquement, car il crée des crises et ne sait pas quand s'arrêter ou comment s'en sortir, impliquant ses alliés régionaux dans les troubles qu'il fait.

2- M. Ibn Salman ne tolère pas d'être critiqué et exige des louanges et des applaudissements, même si ses crimes et ses erreurs sont énormes. En fait, il a créé des ennemis au sein de la famille saoudienne et au sein des extrémistes wahhabites saoudiens, puis sur les fronts du Yémen et du Qatar, et avant de sortir de toutes crises, il a créé plus d'ennemis sur le front libanais.

3- En effet, M. Ibn Salman est unique dans son immaturité politique; il est étrange que ses actes d'impétuosité aient lieu au moment où les experts en stratégie posent leurs questions sur la chute imminente de l'État saoudien. De telles questions étaient de simples murmures avant la montée de M. Ibn Salman en tant que prince héritier, et maintenant, ces questions sont bruyantes et franches dans les médias du monde entier, à cause de l'imprudence de ce prince.

4- Nous avons déjà abordé le fait que M. Ibn Salman n'a pas de véritable armée de soldats dévoués pour le défendre et son trône, et à la lumière de cela, nous pensons au sort du prince héritier et aux dangers qui l'entourent auxquels il fait face sans une armée réelle, mais avec des politiques tyranniques et imprudentes qui ne mènent qu'à l'échec et qui entraîneront la ruine et la chute du royaume saoudien.

 

Premièrement: les sources internes de danger:

Le wahhabisme:

 M. Ibn Salman a déclaré son intention d'imposer l'islam dit «modéré» et de revoir les hadiths; cela indique qu'il rejette le wahhabisme, ce qui entraînera les points suivants.

1- Comme Ibn Salman rejette la doctrine sunnite d'Ibn Hanbal relancée par le wahhabisme qui fournit la fausse légitimité religieuse à la famille royale saoudienne, il dépendra uniquement de la légitimité ancestrale d'Abdul-Aziz Al-Saoud qui a conquis les régions d'Arabie avec son épée. Ce type de légitimité ne se limite pas à M. Ibn Salman, car il est lié à tous les membres de la famille royale saoudienne. Ce type de légitimité a pâti et diminué à cause de l'agression commise par M. Ibn Salman contre les princes des membres de la famille saoudienne.

2- Comme M. Ibn Salman rejette la fausse légitimité tirée du wahhabisme, il s'en tient aux injustices et à la tyrannie d'une manière qui rappelle le régime de Saddam Hussein en Irak qui a fait la guerre à l'Iran en utilisant l'idéologie du panarabisme ou du nationalisme arabe. Ceux qui s'opposaient à Saddam Hussein étaient sévèrement punis. Bien sûr, les puissances internationales ont manipulé Saddam Hussein et cela se produit maintenant avec M. Ibn Salman.

3- Comme M. Ibn Salman rejette la fausse légitimité tirée du wahhabisme, il a créé des ennemis parmi les wahhabites qui se soumettent à la domination de la famille saoudienne selon la religion wahhabite qui leur a été enseignée. Nous parlons ici de la plupart des sunnites wahhabites vivant à l'intérieur du royaume saoudien, qui ne sont pas des activistes, mais ils considéreraient M. Ibn Salman comme un infidèle et un apostat qui mérite d'être mis à mort selon leur wahhabisme. Ils penseront à se rebeller contre lui parce qu'il rejette le wahhabisme, ce qui en fera des militants qui rejoindront le mouvement d'opposition wahhabite. Ce sentiment d'animosité augmente quand M. Ibn Salman utilise les mercenaires «chrétiens» de Blackwater pour opprimer les «musulmans», même les hauts princes de sa famille saoudienne et les prédicateurs wahhabites connus comme Salman Ouda, et qu'il se soumet aux politiques américaines et il apaise Trump par des centaines de milliards de dollars américains. Les sunnites wahhabites du royaume saoudien détestent sûrement le fait que M. Ibn Salman coopère et coordonne avec Israël, et que ce dernier cherche à établir des relations diplomatiques avec le royaume saoudien. Cela conduirait-il à des attentats suicides visant à assassiner M. Ibn Salman?!

Les membres de la famille royale saoudienne:

1- Traditionnellement dans le royaume saoudien, les disputes entre membres de la famille royale sont réglées avec des compromis pour ne pas exacerber les disputes, même lorsque le prince héritier Feisal destitua son frère le roi Saoud, lorsque le roi Feisal fut assassiné par un de ses parents et le roi Fahd n'avait pas de pouvoirs confisqués par le prince héritier Abdullah.

2- Dans la politique décrite dans le point ci-dessus, nous voyons l'esprit familial et les valeurs tribales qui mettent l'accent sur le grand âge; par exemple, le prince M. Ibn Abdul-Aziz était le fils aîné d'Abdul-Aziz Al-Saoud et il contrôlait toute la famille saoudienne y compris le roi saoudien. Même les princes les plus âgés de la génération des petits-enfants d'Abdul-Aziz Al-Saoud avaient leur propre stature. Pourtant, ces traditions sont maintenant rejetées par M. Ibn Salman qui a incarcéré et torturé les princes aînés parmi les fils de ses oncles paternels, et cela a intimidé et terrorisé le reste des membres de la famille saoudienne qui n'avaient d'autre choix que de se soumettre au prince héritier M. Ibn Salman.

3 Ainsi, la plupart des princes riches et gâtés des membres de la famille saoudienne qui vivent dans le luxe et l'extravagance se sont soumis à M. Ibn Salman et ceux qui ont refusé de se soumettre sont maintenant incarcérés sous surveillance. Ceux qui désirent une audience avec M. Ibn Salman sont fouillés à fond afin d'éviter d'être assassinés comme ce fut le cas du roi Feisal. Mais qui sait? Il y a des relations compliquées entre les membres de la famille saoudienne (qui sont environ 11 000 personnes), et M. Ibn Salman a besoin de beaucoup de ces hypocrites pour être à ses côtés. La plupart d'entre eux sont hypocrites et le prince héritier ne connaît pas leurs intentions; peut-être que l'un d'eux pourrait être assez courageux pour l'assassiner pour sauver le reste des membres de la famille saoudienne. Cette possibilité ne peut être exclue et les mesures de précaution n'empêchent jamais une chose prédestinée.

 

Deuxièmement: les sources régionales de danger:

1- Nous parlons ici de l'Iran en particulier, dont le bras à l'intérieur du royaume saoudien est des chiites qui vivent dans la région d'Al-Ahsa qui possède la plus grande réserve de pétrole au monde. Un autre bras de l'Iran en Arabie est au Yémen. Les chiites du royaume saoudien et du monde entier sont les principaux ennemis de la famille royale saoudienne.

2- Le roi Salman a tenté d'être ami avec les Chiites au pouvoir en Irak, mais il est impossible aux chiites d'oublier les massacres commis par les Saoudiens dans le premier État saoudien et le troisième État saoudien actuel, ni les massacres perpétrés en Irak par le groupe terroriste wahhabite ISIS (ou EIIL, en français). Les terroristes wahhabites en Irak ont massacré des centaines de milliers d'Irakiens: chiites, sunnites, chrétiens et yézidis. Nous devons nous rappeler que les chiites aiment trop s'engager dans la lamentation des morts dans le cadre de leurs rituels religieux. Il n'y a pas de famille irakienne chiite qui n'a pas perdu un membre tué par les terroristes wahhabites à Karbala et dans d'autres villes d'Irak.

3- De plus, les circonstances politiques empêcheront l'Irak de rejoindre M. Ibn Salman qui souhaite affronter l'Iran. En outre, les chiites sont plus fidèles à leur religion que leurs patries, et ceci s'applique aux chiites des monarchies du Golfe et du Hezbollah au Liban et même à la minorité chiite en Égypte, s'ils en ont l'occasion. Tous ces chiites souffrent de la domination des régimes sunnites qui s'allient au royaume saoudien. Ainsi, même si le roi Salman et le Premier ministre irakien Al-Abady ont échangé des sourires, cela ne cachera jamais la haine mutuelle. Les chiites à l'intérieur et à l'extérieur du royaume saoudien n'hésiteront jamais à se venger des membres de la famille saoudienne s'ils en ont l'occasion; ils n'oublient jamais les souffrances qui leur ont été infligées par la famille saoudienne depuis le XVIIIe siècle jusqu'à maintenant.

4- Le plus grand danger vient des chiites du Yémen menés par les Houthis. Les membres de la famille saoudienne ont manipulé le président yéménite Ali Abdullah Saleh et le président Mansour Hadi détenu à l'intérieur du royaume saoudien maintenant. Abdul-Aziz Al-Saud était assez sage pour ne jamais tenter de conquérir le bourbier yéménite, contrairement à l'insouciance et l'impétuosité de M. Ibn Salman maintenant. Le Yémen constitue une véritable menace pour les membres de la famille saoudienne, et les Yéménites ont des droits dans les zones qui les séparent du Hedjaz. Les Houthis sont désireux d'envahir ces régions si cela est possible à tout moment. L'Iran qui s'immisce dans les affaires yéménites joue ses cartes avec calme et perspicacité, contrairement à l'imprudence et à l'impétuosité de M. Ibn Salman.

5- Les cartes du jeu sont maintenant dans les mains de l'Iran, et la seule chose qui empêche l'Iran d'écraser M. Ibn Salman et son royaume saoudien est la compréhension des équilibres internationaux. L'Iran attend un jour l'opportunité d'attaquer et d'écraser la famille royale saoudienne par des attaquesde l'Est et du Sud-Ouest. Le missile balistique lancé à Riyad aurait pu être un message de l'Iran pour rappeler à M. Ibn Salman son poids et sa présence. Ainsi, si Ibn Salman n'a pas de véritable armée mais des avions de guerre qui massacrent des femmes et des enfants au Yémen, tous les missiles, quelle que soit leur direction, peuvent détruire les palais des membres de la famille Al-Saoud. L'Iran ne risquera jamais de provoquer la colère de la communauté internationale (qui est, en fait, les États-Unis) contre elle si elle voulait détruire la famille saoudienne dans un temps impropre.

6- C'est quand les compromis doivent être recherchés.

 

Troisièmement: les sources internationales de danger (la communauté internationale, c'est-à-dire les États-Unis):

Remarques dignes de mention

1- L'assassinat du roi Salman et de son fils ne conduit pas nécessairement à l'effondrement du royaume saoudien. Il est possible que les États-Unis - après avoir consulté l'UE et la Russie - envisagent de se débarrasser du roi Salman et de son fils et de nommer un nouveau roi qui se soumettra davantage aux Américains et sera moins imprudent par rapport à M. Ibn Salman. Les puissances internationales pourraient accepter de mettre fin au royaume saoudien, de se débarrasser de la famille royale saoudienne et de redéfinir les frontières en Arabie. Il est possible que les États-Unis coopèrent avec l'Iran s'il y a des bénéfices et des avantages mutuels, parce que l'argent (ou Mammon) est le seul dieu vénéré en politique.

2- Une question s'impose: ce qui est mieux pour les États-Unis? faire s'effondrer le royaume saoudien maintenant ou traire la vache saoudienne jusqu'à sa mort?

3- Les questions suivantes s'imposent.

3/1: Quand le royaume saoudien s'effondrera, qui contrôlera le pétrole de la région d'Al-Ahsa? Les États-Unis ne la laisseront jamais à l'Iran, mais toutes les parties peuvent être satisfaites dans les accords pour partager le butin.

3/2: Les États-Unis empêcheront le sabotage des champs pétrolifères d'Arabie (Saddam Hussein a saboté les champs pétrolifères du Koweït en 1992). Les États-Unis ont de l'expérience dans l'extinction des feux de champs pétrolifères et ils s'en serviront.

3/3: Lorsque le royaume saoudien s'effondre, un État indépendant peut émerger dans la région du Hedjaz et une organisation internationale pour faciliter et superviser le pèlerinage à la Mecque: un devoir islamique d'importance vitale.

3/4: Lorsque le royaume saoudien s'effondrera, des États mineurs pourraient émerger en Arabie et se battre les uns les autres dans les guerres et les bains de sang. Cela permettra aux marchés d'armes de prospérer aux États-Unis, en Russie et dans l'UE, et les Muhammadiens reviendront à leurs vieilles habitudes de se détruire de leurs propres mains et des mains des autres.

3/5: Lorsque le royaume saoudien s'effondrera, les membres de la famille royale saoudienne se disperseront autour du monde en quête de leurs trillions de dollars américains passés clandestinement vers l'UE et les États-Unis dans le blanchiment d'argent, les comptes bancaires, les sociétés, l'or et les actifs. L'Occident va confisquer toutes ces énormes sommes d'argent et l'Occident pourrait même exterminer les membres de la famille saoudienne qui ont cet argent. Nous parlons ici de quelques milliers de membres de la famille saoudienne qui possèdent des milliards de dollars américains volés aux propriétaires légitimes. Par conséquent, détruire les membres de la famille royale saoudienne signifie gagner si facilement ces trillions de dollars américains.

 

Enfin:

1- M. Ibn Salman suit maintenant l'équation zéro; c'est-à-dire, qu'il aurait 100% de choses et que d'autres auraient un gros zéro. Cela conduit inévitablement à un conflit existentiel: c'est sa vie ou la vie des autres.

2- Le monde entier suit la politique des compromis et des avantages et accords mutuels. Personne n'est autorisé à manger le gâteau entier seul. Ibn Salman, avec ses politiques menant inévitablement à l'échec, conduira ses alliés parmi les dirigeants arabes à le rejeter finalement. Les puissances internationales qui manipulent temporairement M. Ibn Salman se débarrasseront de lui un jour et négocieront un compromis entre eux pour partager le butin après l'effondrement imminent du royaume saoudien.

3- Le hautain et arrogant prince héritier M. Ibn Salman peut être éliminé plus tôt qu'on ne le pense!


The views and opinions of authors whose articles and comments are posted on this site do not necessarily reflect the views of IQC.