Les racines du camp du mal en Occident: les croisades

آحمد صبحي منصور في السبت 25 مايو 2019


 

Les racines du camp du mal en Occident: les croisades

 

 

Publié le 10 avril 2019

Traduit par: Ahmed Fathy

 

 

 

Introduction:

1- Comme d'habitude, nous nous concentrons sur la critique et la dénonciation de la tyrannie et de l'injustice qui portent des bannières / devises religieuses à travers lesquelles des civils innocents et pacifiques parmi les plus faibles sur la Terre sont massacrés. Nous avons dans notre cœur les faibles sur la Terre, quelles que soient leurs langues, leurs races, leurs sectes, leurs doctrines et leurs dénominations.

2- Dans les articles précédents, nous avons abordé le camp du mal qui soutient le terrorisme chez les gens 'musulmans' dans le passé et le présent. Nous nous concentrons ici sur l’Occident et les racines du camp du mal qui soutient le terrorisme; ces racines ont amené le criminel australien qui a perpétré le massacre dans les deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande. Ce criminel australien a intentionnellement repris l'histoire de la lutte entre Arabes et Ottomans, d'une part, et l'Ouest, d'autre part. Dans nos discussions sur les racines du camp du mal en Occident, nous commençons ici par les croisades.

3- En 1985 après J.-C., en tant que professeur assistant, nous avons écrit cinq livres et les avons enseignés à nos étudiants de l'Université Al-Azhar. Nos livres incluent celui intitulé "Les raids des Mongols et des Croisés". Ce livre inclut notre mention de la principale raison de la défaite des Arabes; c'est-à-dire, leur foi était faible et qu'ils adhéraient à des mythes qui incluent la soi-disant intercession de Muhammad pendant le Jour Dernier. A cause de ces cinq livres, nous avons été interrogés par des homme azharites de haut rang, à la manière d'une inquisition, et nous avons été renvoyés de l'Université Al-Azhar; nous avons été incarcérés pendant deux mois en 1987 après J.-C. Les passages suivants sont cités de notre livre intitulé "Les raids des Mongols et des Croisés".

 

Premièrement: la croisade populaire dirigée par Pierre l'Ermite:

1- La croisade populaire était un prélude à la première croisade et les historiens arabes ne la mentionnent pas en détail; la croisade populaire est principalement enregistré par les historiens de l'Ouest.

2- En brandissant des bannières / devises religieuses et en promouvant les promesses d'absolution du pape catholique, de nombreuses masses parmi les Européens ont reçu favorablement l'appel d'Urban II alors qu'il les exhortait à lancer une attaque militaire pour «récupérer» la Terre Sainte. Ce zèle s'est manifesté dans la campagne (ou la croisade populaire) dirigée par Pierre l'Ermite; la plupart des hommes qui l'ont suivi venaient d'Allemagne, des Pays-Bas et de l'ouest de l'Italie.

3- Le premier groupe de soldats de la croisade populaire était dirigé par Walter the Penniless (ou Walter Sans Avoir); il menait ses partisans, qui étaient pour la plupart des paysans, et ils ont commencé à piller et à voler en Bulgarie, mais les soldats bulgares leur ont résisté; les soldats / paysans dirigés par Walter the Penniless sont entrés en Hongrie et ont continué à voler et à tuer les gens chrétiens dans cette ville. Ils ont marché jusqu'à ce qu'ils atteignent les murs de Constantinople en juillet 1069 après J.-C. L'empereur byzantin, Alexios I, leur permit d'attendre près des murs de Constantinople pour attendre les troupes dirigées par Pierre l'Ermite.

4- Les troupes dirigées par Peter l'Ermite ne différaient pas des groupes dirigés par Walter the Penniless en termes de formation et être indisciplinées; ses soldats avaient un désir insatiable de piller, de détruire et de massacrer. Les troupes de Pierre l'Ermite, composées d'environ 40000 personnes, étaient composées de criminels, de chômeurs, de prostituées, de paysans pauvres et de cavaliers à cheval. Sur le chemin vers Constantinople, les troupes de Pierre l'Ermite ont attaqué une ville chrétienne hongroise, Semlin, située à côté des frontières avec l'empire byzantin. Le massacre de Semlin a été initié par Peter l'Ermite; 4000 personnes ont été tuées dans cette ville et les villages voisins. Un autre massacre a été commis dans la ville de Niš (aujourd'hui en Serbie).

5- Les troupes de Pierre l'Ermite continuent de marcher dans l'empire byzantin; une garnison byzantine leur a résisté et les a forcés à se diviser. Les troupes se retrouvèrent plus tard et continuèrent de marcher vers l'est, atteignant les murs de la capitale byzantine, Constantinople, en août 1069 après J.-C.

6- A cette époque, l’empire byzantin ressemblait à une tête sans corps; la tête fut Constantinople, avec sa renommée et ses étendues de terres. L'empire byzantin a été affaibli par plusieurs guerres contre les Arabes et les Seljuks en Asie mineure. L'empereur byzantin a demandé à Pierre l'Ermite d'attendre l'arrivée de la croisade dirigée par les princes européens, mais Pierre l'Ermite a refusé et il a conduit ses soldats à Constantinople où ils ont volé, détruit et incendié de nombreuses maisons et églises; l'empereur dut les transporter à la hâte en Asie mineure par les détroits, où ils commirent plusieurs massacres contre des gens chrétiens. Ils ont pénétré dans Nicée en 1096 après J.-C., où le sultan seldjoukide Kilij Arslan I les a pris en embuscade et a tué tous les soldats faisant partie des troupes de Pierre l'Ermite, y compris Walter the Penniless et ses soldats; pourtant, Pierre l'Ermite n'a pas été tué alors qu'il fuyait à Constantinople.

7- Mentionner toutes les atrocités commises par Pierre l'Ermite et ses troupes à Constantinople contre des gens chrétiens (malgré le fait que l'empereur byzantin était leur ami et leur conseiller!) dépasse le cadre de cet article.

8- Brièvement, nous affirmons ici que les historiens européens ont écrit que les hommes qui ont rejoint la croisade populaire ont commis tous les péchés graves: ils ont volé, pillé, massacré, violé (même des nonnes ont été violées!), saboté, détruit, etc. jusqu'à ce qu'ils aient atteint les murs de Constantinople; l'empereur byzantin les transporta précipitamment en Asie mineure à travers le Bosphore pour se débarrasser de leurs maux; les soldats seldjoukides les ont vaincus et tués.

 

Deuxièmement: une comparaison entre Pierre l'Ermite et le sultan ottoman Mehmed le Conquérant:

1- Le sujet de la comparaison concerne ce que Pierre l'Ermite a fait à Constantinople et ce que le sultan ottoman a fait dans la même ville lorsqu'il l'a conquise en mai 1453 après J.-C.

2- Quand Mehmed le Conquérant entra à Constantinople, il vit que ses soldats commençaient à voler des maisons et des habitants de la ville et que des milliers d'habitants de la ville cherchaient refuge dans l'église Hagia Sophia. il a ordonné à ses soldats d'arrêter de voler et de ruiner la ville, et ils lui ont immédiatement obéi.

3- Quand Mehmed le Conquérant entra dans l'église Hagia Sophia, il s'aperçut que ses moines et ses prêtres le recevaient alors qu'il tremblait de peur. Il les a assurés de leur sécurité et sûreté; certains moines qui ont dû se cacher dans le caveau de l'église Hagia Sophia ont vu la tolérance et le pardon général de Mehmed le Conquérant et sont sortis de leur cachette et se sont convertis à «l'islam».

4- Mehmed le Conquérant a publié un décret donnant à tous les gens chrétiens de Constantinople et à tous les membres du clergé de Constantinople et de tous les gens chrétiens dans les régions conquises leur liberté religieuse (par exemple, concernant les rituels / pratiques religieux, choisir leurs dirigeants religieux et avoir leurs propres tribunaux), alors qu'il imposait un tribut à payer par eux; il a également transformé l'église Hagia Sophia en une mosquée.

5- Il y a un fossé énorme entre Pierre l'Ermite et Mehmed le Conquérant.

 

Troisièmement: les massacres commis par les princes européens lors de la première croisade, selon l'historien Ibn Al-Atheer:

1- Dans son livre d'histoire intitulé (Al-Kamel), l'historien Ibn Al-Atheer mentionne dans les événements de l'année 491 A.H. que, lorsque les Croisés ont attaqué la ville levantine de Maarat Al-Numan, ils ont volé toutes ses maisons et mis son peuple à l'épée pendant trois jours, massacrant plus de 100 000 personnes et réduisant en esclavage tant de personnes. Cela signifie que les victimes du pillage, des massacres et de l'esclavage étaient les pacifiques et les plus faibles sur la Terre!

2- Ibn Al-Atheer mentionne dans les événements de l'année 492 A.H., dans un chapitre sur le règne européen "maudit" de Jérusalem, que lorsque les Croisés ont attaqué Jérusalem un vendredi, ils ont mis ses habitants à l'épée pendant une semaine; 70000 personnes, y compris des imams, des érudits et des ascètes, ont été tuées à l'intérieur de la mosquée Al-Aqsa; de nombreux objets précieux en argent et en or ont été volés; les butins étaient innombrables et beaucoup de femmes et d'enfants étaient réduits en esclavage.

 

Quatrièmement: le massacre de Jérusalem dans les écrits d'historiens européens témoins de la première croisade:

1- Foucher de Chartres (c. 1059 - c. 1128 apr. J.-C.) était un prêtre et a participé à la première croisade. Il en a écrit une chronique en latin; il a participé au massacre de Jérusalem; il écrit ce qui suit: (... Certains Arabes ont fui et se sont réfugiés dans la tour de David et le temple du Seigneur construit par Salomon, mais ils ont été sauvagement attaqués et brutalement massacrés par nos hommes; ils n'ont pas été épargnés par les épées de nos hommes; les chevilles s'enfonçaient dans les flaques de sang des personnes massacrées; personne, même les femmes et les enfants, ne fut épargné, nos fantassins et nos cavaliers ouvrirent le ventre des cadavres de Musulmans pour voir s'ils les avaient trompés en avalant des pièces d'or ou non avant leur mort! De nombreux cadavres ont été rassemblés, brûlés et transformés en cendres par ceux qui recherchent des pièces d'or ... Personne n'a été épargné d'être massacré, même ceux qui imploraient pour pitié et miséricorde; tous les Arabes de Jérusalem ont été mis à mort ... Après le massacre, notre les hommes ont volé toutes les maisons ... Beaucoup d'hommes sans le sou sont devenus riches en confisquant les maisons et tous les biens qui s'y trouvaient ...).

2- Le chroniqueur de la première croisade, Raymond d'Aguilers, écrit ce qui suit: (... Nos hommes sont entrés dans Jérusalem avec courage et joie ... La quantité d'effusion de sang qu'ils ont commise est inimaginable ... Une fois que nos hommes ont contrôlé les murs et les tours, ils ont décapité les ennemis, jeté des flèches sur ceux dans les tours et les ennemis sont tombés par terre ... Certains des ennemis ont été tourmentés en étant jetés vivants dans le feu ... Des tas de cadavres, des têtes et des membres coupés se sont multipliés dans les rues de Jérusalem; on pouvait difficilement passer à travers de tels cadavres et de tels chevaux morts ... Ce n'était cependant rien comparé à ce qui s'était passé dans le temple de Salomon ... Personne ne pourrait me croire lorsque je mentionne la vérité sur ce qui s'est passé là-bas; il suffit de dire que certains de nos hommes ont pataugé  dans le sang jusqu'aux genoux ... En fait, c'est un jugement juste du Seigneur Dieu qu'un tel lieu serait rempli du sang des infidèles qui ont profané le Temple sacré ... Les rues de Jérusalem sont restées pleines de cadavres et de sang pendant de longues journées ...).

3- L'auteur anonyme du livre sur la première croisade intitulé "Les actes des Francs", ou Gesta Francorum en latin, écrit ce qui suit: (... Nos hommes ont chassé les infidèles et les ont massacrés jusqu'à ce qu'ils atteignent le temple de Salomon; le massacre perpétré dans le temple était si violent et sauvage que nos hommes sont restés sanglants jusqu'aux chevilles ... Le temple a été inondé par le sang des Arabes massacrés ... Des hommes et des femmes musulmans qui ont cherché refuge sur le toit du temple ont été décapités par les épées de nos hommes; des Arabes se sont jetés du toit et sont tombés morts … Nos hommes ont tenu un conseil et ont reçu l'ordre de payer l'aumône et de prier le Seigneur Dieu pour aid afin de choisir le roi de Jérusalem … Ils ont reçu l'ordre de jeter tous les cadavres des Arabes en dehors de Jérusalem alors que la puanteur était effrayante; toutes les rues de Jérusalem étaient pleines de cadavres … Les cadavres étaient entassés en immenses piles aussi grandes que des maisons … Personne n'a vu ni entendu parler d'un nombre aussi élevé de cadavres de gens païens; les tas étaient comme des pyramides; ils ont été brûlés dehors Jérusalem ... Personne, à l'exception du Seigneur Dieu, ne connaît leur nombre ...).

4- L'historien français Joseph François Michaud (1767 - 1839 apr. J.-C.), dans son livre en six volumes intitulé "Histoire des croisades", mentionne que les musulmans étaient massacrés comme du bétail dans les rues et les maisons de Jérusalem.

5- Le chroniqueur Guillaume de Tyr (c. 1130 - 1186 apr. J.-C.) mentionne que Jérusalem était trempée dans un immense lac de sang musulman; cela a provoqué la peur et le dégoût dans l'âme des Croisés; personne ne pouvait regarder le nombre énorme de cadavres partout sans avoir peur; la plupart des cadavres avaient la tête et les bras sévères et les rues étaient rouges de sang des Arabes massacrés.

6- L'historien Will Durant cite des paroles enregistrées d'hommes européens qui ont participé à de tels massacres: (... les femmes ont été tuées en étant poignardées avec des épées et des lances; les bébés ont été saisis par les jambes des seins de leurs mères pour être jetés des murs ou avoir la tête fracassée par des piliers ...).

7- L'auteur anonyme du livre sur la première croisade intitulé "Les actes des Francs", ou Gesta Francorum en latin, mentionne que les cadavres de musulmans ont été rassemblés en tas dont la hauteur atteignait les toits des maisons.

8- La cause d'une telle sauvagerie est la croyance des Croisés que leurs atrocités satisfont le Seigneur Dieu. Cette idée diabolique est typique de toutes les guerres religieuses à toutes les époques et à tous les endroits.

 

Cinquièmement: en comparant ce qui précède avec ce que Saladin a fait lors de sa reprise de Jérusalem en octobre 1187 après J.-C. / 583 A.H.:

1- Quand les Croisés à l'intérieur de Jérusalem ont compris que les troupes militaires dirigées par Saladin étaient sur le point d'attaquer Jérusalem, ils ont demandé la sécurité et des négociations; cela signifiait qu'ils se rendaient et donnaient la ville à Saladin en échange de leur départ de la ville en paix. Lorsque Saladin a entendu cette offre d'une délégation de Croisés, il a d'abord refusé, car il souhaitait se venger car les Croisés avaient massacré la plupart des habitants de Jérusalem et avaient réduit en esclavage de nombreuses femmes et enfants lors de leur conquête de Jérusalem.

2- Finalement, Saladin accepta de laisser aux Croisés la sécurité et la paix après leur avoir donné la ville en échange d'un tribut: dix dinars pour chaque homme, cinq dinars pour chaque femme et deux dinars pour chaque enfant.

3- Il y avait 60000 hommes européens à Jérusalem et autant de femmes et d'enfants; tous ont quitté Jérusalem avec leurs biens précieux et leur argent en paix et en sécurité. Une femme riche parmi les Croisés avait d'immenses tonnes de pierres précieuses et de joyaux, ainsi que de nombreux serviteurs, dames et esclaves; elle a demandé la paix et la sécurité des Arabes sous Saladin pour qu'ils quittent la ville avec ses biens et son peuple; elle a été escortée par des soldats arabes en paix hors de Jérusalem et personne n'a osé l'attaquer ni la voler. Le grand patriarche des Croisés est sorti de Jérusalem avec sa fortune, d’énormes sommes d’argent, et Saladin et ses hommes n’ont jamais confisqué quoi que ce soit au patriarche, malgré les conseils de celui-ci qui l’a exhorté; Saladin a insisté pour ne jamais agir perfidement contre les Croisés qui avaient quitté Jérusalem; ses hommes ont pris 10 dinars du patriarche et il est parti en paix dans une caravane de ses hommes protégés par les soldats de Saladin jusqu'à ce que la caravane du patriarche atteigne Tyr. Parmi les Croisés, beaucoup d'hommes et de femmes sans le sou ont été graciés et autorisés à partir (avec leurs enfants) sans payer le tribut  aux Arabes après avoir imploré Saladin pour miséricorde. Les filles des souverains ont quitté Jérusalem en paix avec leurs caravanes de biens, de serviteurs et d'esclaves. Saladin a donné à tous ses soldats l'argent collecté des Croisés, car il n'avait jamais amassé aucune fortune et il n'avait ni coffre ni coffre-fort; Saladin était un dirigeant miséricordieux, généreux, patient et courageux.

4- Beaucoup d'Européens libérés gratuitement et gracieusement par Saladin se sont battus contre lui plus tard.

5- Saladin a imposé la religion terrestre «modérée» qui est le soufisme sunnite; il lutta contre les religions terrestres suivantes: la religion chiite, le soufisme chiite, la religion extrémiste hanbalite sunnite et les doctrines extrémistes du soufisme.

 

اجمالي القراءات 673

للمزيد يمكنك قراءة : اساسيات اهل القران
أضف تعليق
لا بد من تسجيل الدخول اولا قبل التعليق
تاريخ الانضمام : 2006-07-05
مقالات منشورة : 4161
اجمالي القراءات : 37,160,269
تعليقات له : 4,472
تعليقات عليه : 13,186
بلد الميلاد : Egypt
بلد الاقامة : United State

مشروع نشر مؤلفات احمد صبحي منصور

محاضرات صوتية

قاعة البحث القراني

باب دراسات تاريخية

باب القاموس القرآنى

باب علوم القرآن

باب تصحيح كتب

باب مقالات بالفارسي